Sassou va t-il demander pardon au Pool pour son génocide et assassinat du Cardinal ?

0
1044

A l’heure où on assiste un peu partout en Afrique aux scènes de réconciliation et demande de pardon des bourreaux à leurs victimes, au Congo, Denis Sassou Nguesso qui endosse les plus grands crimes osera-t-il demander pardon au département du Pool ? Il est l’auteur intellectuel de l’assassinat du Cardinal Biayenda, de l’ex président de la république Alphonse Massamba Debat et des massacres des populations du Pool en complicité avec Frédéric Bintsamou dit Pasteur Ntoumi.

Au Burkina Faso, l’ex dictateur Blaise Compaoré a dans une lettre remise à l’actuel président demandé pardon au peuple Burkinabé et à la famille de Thomas Sankara qu’il a assassiné en Octobre 1987. En face en RDC, on assiste de plus en plus aux scènes de réconciliation des anciens ennemis autant en Côte d’Ivoire avec les trois piliers de la politique ( Ouattara-Bédié – Gbagbo).

L’heure serait venue pour Denis Sassou Nguesso qui tend vers la fin de sa vie de se confesser auprès de Dieu et du peuple du Pool dans le but de rejoindre en toute quiétude l’au delà.

Dans le département du Pool, Denis Sassou Nguesso a été l’auteur intellectuel de plusieurs atrocités et humiliations qui ne sont pas cicatrisées. Dans son parcours machiavélique, il n’a pas hésité à éliminer plusieurs cadres de ce département dont un Cardinal et un ancien président de la république.

Émile Biayenda, premier et unique Cardinal du Congo a été sauvagement assassiné par les hommes de Denis Sassou Nguesso qui ne voulait d’aucun témoin du décès de Marien Ngouabi. Dans la foulée, il a assassiné aussi Alphonse Massamba Debat, ancien président de la république dont la dépouille mortelle est introuvable et d’autres cadres du Pool.

Malgré tous ses crimes meurtriers, Denis Sassou Nguesso a aussi permis à ses proches de perpétrer des crimes socio-économiques contre le Pool. Des 500 milliards Cfa débloqués pour la municipalisation de ce département 400 ont été volés privant ainsi ce département d’un départ de modernisation.

Denis Sassou Nguesso devrait déjà penser à demander pardon au département du Pool avant que la mort de ne le surprenne d’ici là.