«Sassou a tué plus de 10.000 fils du Pool et vous venez encore ici lui donner des députés» un vieux Lari à Mvouba

0
1641

Il y a des choses qu’un peuple digne ne peut tolérer mais que ceux qui se sont autoproclamés leurs leaders cautionnent. Le Pool qui souffre encore de son nationalisme assiste comment les candidats à la députation étiquetés PCT viennent narguer ses populations. Un vieux de Kindamba a rappelé à l’ordre Isidore Mvouba qui ne pouvait pas aligner deux phrases sans citer le nom de Sassou Nguesso. Il lui a fait savoir que les plaies du Pool causées par le démon d’Edou ne sont pas encore cicatrisées et que lui Mvouba devrait avoir honte de venir cracher sur les 10000 morts du Pool.

La plus grande faiblesse des petits leaders du Sud est celle de se contenter des miettes que leur donnent Sassou Nguesso et son clan. De Kinkala à Madingou-Kayes aucun leader sudiste n’a obtenu du clan Sassou la réalisation à termes des grandes réalisations. On a vu comment le clan Sassou s’est enrichi sur toutes les municipalisations au Sud avec la complicité de ces supposés leaders.

La campagne électorale des législatives du 10 juin prend fin ce vendredi 08 à minuit sur toute l’étendue du territoire poussant les candidats à quémander les voix des populations. Même ceux du PCT qui savent déjà leur sort grâce à la tricherie font néanmoins semblant de battre campagne.

Le PCT, ce parti qui ne tolère jamais que même ses alliés du MCDDI ou UPADS ne gagnent dans le nord aura des députés dans le Sud grâce bien entendu à cette trahison de ses satellites sudistes. Ils sont nombreux ces fils du Sud traîtres qui se sont déversés sous l’étiquette PCT dans tout le Sud pour renforcer davantage le pouvoir tribal du clan Sassou.

A Kindamba où l’actuel président du parlement veut encore rempiler pour un autre mandat, les sages n’ont pas aimé sa faciliter à citer le nom Sassou Nguesso chaque deux secondes. On lui a rappelé que son dieu de Sassou est l’auteur de 10000 morts dans le Pool et aussi le responsable de l’état actuel de ce département. Sassou Nguesso a fait abattre tous les arbres fruitiers du Pool et raser es villages entiers, mais obtient néanmoins encore des députés dans le même Pool. Une moquerie absolue sur les cadavres des 10000 fils du Pool.