Révision des listes électorales : une formation au bénéfice des membres des commissions administratives

0
265
§

Les membres des bureaux des commissions administratives chargés de la révision des listes électorales dans les départements de Pointe-Noire et du Kouilou ont récemment bénéficié d’une formation assurée par Henri Bouka, président de la Commission nationale électorale indépendante (CNEI). Des orientations en vue des élections législatives et locales apaisées leur ont aussi été données à l’occasion.

La formation a eu lieu le 15 avril dernier dans la salle du Conseil congolais des chargeurs. Elle a réuni Henri Bouka avec les membres des bureaux des commissions administratives des élections des districts, arrondissements et communes des départements du Kouilou et de Pointe-Noire nommés par le ministre de l’Administration du territoire, de la Décentralisation et du Développement local par arrêté datant du 30 mars dernier. Les  communications développées par Henri Bouka ont porté sur les opérations relatives à la révision extraordinaire des listes électorales et les dispositifs d’enrôlement des membres de la force publique. 

Ce qui devrait permettre un savoir-faire efficace des membres des commissions administratives sur le terrain pour des élections apaisées. Il faut signaler que ceux-ci sont chargés d’assurer les opérations de collecte des renseignements pour l’établissement à la fois des listes de retranchement, d’addition et de modification qui seront fondues aux listes de base. Donnant des orientations aux participants pour une bonne réalisation de la révision des listes électorales, essentielles pour la bonne tenue des élections, Henri Bouka a appelé les membres des commissions à plus de sérieux, de responsabilité et à donner le meilleur d’eux-mêmes pour des listes bien établies.

«L’établissement de la liste électorale relève de votre compétence exclusive. C’est vous qui travailler à leur élaboration et les partenaires que nous sommes vous accompagnent et mettent à votre disposition les moyens nécessaires. Il s’agit des inscriptions individuelles et non d’un recensement. Les listes doivent être bien élaborés», a-t-il martelé.

Entre autres points évoqués par le président de la CNEI, la fiche d’inscription, le problème des doublants, les inscrits fictifs, les inscrits décédés. «Il s’agit  d’une mise à jour des listes qui existent depuis 2002 et qui ont déjà subi des révisions», a précisé Henri Bouka. L’occasion lui a aussi permis de  rappeler le message du président de la République en ce qui concerne le caractère juste et crédible des élections et des résultats des scrutins. 

Notons que cette rencontre d’Henri Bouka avec les membres des commissions administratives de révision des listes électorales de Pointe-Noire et du Kouilou succède à celles organisées dans d’autres départements et localités du pays comme Brazzaville, Ignié et Goma Tsé-Tsé. Les élections législatives couplées aux locales sont prévues pour juillet prochain.