Présidentielle 2021: Mboulou a déjà gardé 465.000 voix fictives et 20.000 des militaires en faveur de Sassou

0
1439




Le 17 mars 2021 prochain, à savoir trois jours avant le reste de la population, les militaires et policiers Congolais déposeront leurs voix dans les urnes installées dans les casernes pour plébisciter le dictateur tchokoman Denis Sassou Nguesso. Dans son manuel de tricherie, le ministre Raymond Mboulou s’est déjà reversé 465.000 voix fictives ajoutées aux 20000 des militaires et policiers en faveur du candidat président. Une perte de temps et d’argent pour la république.




Plusieurs voix dans le cercle du pouvoir annoncent déjà la victoire d’un coup KO de leur champion pour préparer les esprits à ce que même les bébés connaissent déjà. Que Denis Sassou Nguesso ne peut et ne pourra jamais remporter une élection libre au Congo, et se maintient au pouvoir «na canaille». Et que les élections ne sont que pour se donner une bonne image à l’extérieur.




Ayant épuisé toutes ses promesses le long de son pouvoir sans les réaliser, Denis Sassou Nguesso manque de quoi alimenter son équipe de campagne qui se rabat déjà comme toujours sur la paix à défaut de la guerre qu’impose chaque fois cet assoiffé du pouvoir.

Les Congolais se demandent bien que lâchera ce menteur lors de la campagne électorale ? Mais le ridicule ne tuant pas au Congo, Denis Sassou Nguesso, abreuvé par la présence forcée de la foule aux futurs meetings sortira du guion tracé par son équipe de campagne pour lâcher quelques bêtises en forme de promesses. Les habitants de Pointe-Noire l’ont d’ailleurs surnommé «PAPA PROMESSES».




Un conseillé du ministère de l’intérieur a affirmé à ce média que tout est fin prêt pour que l’Empereur soit déclaré vainqueur au premier tour avec un peu plus de 78% des suffrages. Raymond Mboulou, est déjà à la manœuvre et oserait donner son poulain vainqueur à Pointe-Noire et dans la Vallée du Niari. Sa réserve de 465000 + 20000 voix dort dans son tiroir.