Port de P/Noire: comment Bouya gagne 15 milliards cfa annuellement en complicité du tchadien Adoum

0
6219

C’est la pièce principale du puzzle qui manquait pour comprendre cette grande arnaque qui sévit au port autonome de Pointe-Noire. Le tchadien Dennis Adoum avec sa société Global Accès au passé très sulfureux a gagné hauts-les-mains le marché de scanner à rayon x sans dépenser le moindre sous avec un bénéfice annuel de 15 milliards cfa versés intégralement dans un paradis fiscal. Il n’en serait rien si cet escroc tchadien n’avait pas de complicité interne qui s’est avérée être encore et une fois de plus le grand voleur du Congo, Jean Jacques Bouya. Quand deux escrocs s’associent pour voler le Congo via le port autonome de Pointe-Noire dont le DG adjoint n’est entre autre que le mamadou Serge César Bouya, frère cadet du ministre des Grands travaux.

En juillet 2023, Global Accès a été au cœur d’un conflit entre le ministère du commerce et des approvisionnement à celui des finances et de l’économie. Claude Alphonse Nsilou suspendait provisoirement le paiement de la taxe de scannage et du certificat de contrôle de la conformité des marchandises avant leur embarquement au Congo afin de réexaminer les termes du contrat de concession objet de contestation et litige avec les usagers.

Le ministre Claude Nsilou a été relégué et ignoré dans sa volonté de faire bien les choses et Global Accès opère tranquillement au port autonome de Pointe-Noire. Rappelons que c’est un simple directeur de cabinet du ministre des finances qui a mis dans la poubelle la note de suspension de Nsilou.

Aujourd’hui, on en sait davantage sur cette grosse escroquerie qui rapporte 15 milliards annuels aux malfrats dont le tchadien Dennis Adoum, patron de Global Accès dont le compte bancaire qui sert de paiement est logé à l’île Maurice, un paradis fiscal.

Le ministre des finances et de l’économie, Jean Baptiste Ondaye dont le directeur de cabinet a défié le ministre du commerce et des approvisionnements est un pion de Jean Jacques Bouya au sein du gouvernement. C’est le ministère des finances qui a pesé de tout son poids pour que ce marché soit concédé à Global Accès malgré les avis défavorables.

C’est encore le dit ministère qui a servi d’aval pour le prêt obtenu dans une banque locale par l’escroc tchadien Dennis Adoum pour lancer ses opérations au port de Pointe-Noire. Et c’est Jean Jacques Bouya, qui est la main noire derrière toute cette affaire qui lui rapporte gros.

Acculé par les révélations médiatiques sur son passé et ses réelles intentions, Dennis Adoum n’a pas hésité à citer le ministre Jean Jacques Bouya dans une tentative de se donner une crédibilité. C’est dans le calme total que Bouya qui ne se fatigue pas de voler le Congo se partagerait 15 milliards annuellement avec son associé Dennis Adoum.