Pool: les ex Ninjas se lancent dans la terre

0
676

À l’instar des groupements de Linzolo ou Missafou qui en sont déjà à la phase de commercialisation de leurs produits agricoles, le projet d’appui aux moyens de subsistances durables conduit par le Haut-Commissariat à la réinsertion des ex-combattants avec l’appui du Fonds japonais et de la Banque Mondiale porte déjà ses fruits.

« Transformez vos épées en socs de charrues », cette invite des Saintes écritures que rappelle inlassablement le ministre Euloge Landry Kolelas à l’endroit des ex-combattants conviés à mettre leur énergie au service du développement, se quantifie dorénavant à travers des produits agropastoraux qui approvisionnent les marchés de Brazzaville.

Euloge Landry Kolelas le rappelait dernièrement à Kinkala. « La crise sécuritaire qui a secoué le département du Pool, a largement freiné son développement, tout en déstabilisant et impactant la vie sociale des populations, ainsi que le tissu social. Grâce à la volonté inébranlable et à l’implication personnelle du Président Denis Sassou N’Guesso, de nombreuses initiatives ont été entreprises, pour la restauration de la paix et la sécurité dans cette partie du pays. La paix qui est l’une des racines de tout développement harmonieux, cette paix qui permet désormais au département du Pool de se projeter dans le futur. »

Pour les ex-combattants organisés en coopératives, bénéficiant des différents programmes de réinsertion et d’appui à la promotion de la création d’emplois, le futur se dessine désormais avec réalisme.

La mécanisation du labourage, étape la plus difficile de l’activité agricole, a permis l’ouverture de grandes surfaces cultivables pour maximiser la production et de surcroît les revenus.

Ces vastes étendus cultivées nécessitant de l’eau en abondance, des systèmes d’irrigation sont mis en place.

L’appui financiers des différents partenaires et dans le cas d’espèce, le Japon et la Banque Mondiale a permis aux groupements de Missafou, d’acquérir du matériel indispensable.

Les activités avicoles sont menées en appui, pour la production de poulets de chair ainsi que des œufs.

Ces différents projets participent à la stratégie nationale de relance économique et de diversification des secteurs productifs, rendant petit à petit au département du Pool, son rôle d’antan, celui de « grenier de proximité » pour la ville de Brazzaville.

Ces actions se mènent en synergie avec d’autres, notamment la sauvegarde de l’environnement pour laquelle de plus en plus, les populations se détournent de la coupe des arbres, pour la confection des fours à charbon.

Pour la cuisine, les populations adoptent les autocuiseurs plus performants, économiques et écologiques.

Même pour des cuissons nécessitant de grands feux telle le manioc, les autocuiseurs ont prouvé leur efficacité.

Les équipes du Programme d’Appui de moyens de Subsistance et de Développement les accompagnent dans cette œuvre de reconstruction.

De Partout à travers le département, dans les différents districts où Euloge Landry Kolelas mène ses tournées d’inspection et d’évaluation ou de lancement des travaux après la signature des protocoles d’accord de financements, les populations remercient le Président Denis Sassou N’Guesso pour la paix retrouvée.

Tous témoignent d’un véritable bonheur d’avoir recouvré leur dignité à travers ces activités productives pour lesquelles ils s’investissent désormais corps et âme.

Pour le Ministre Euloge Landry Kolelas, c’est un réel sentiment de devoir accompli mais aussi une preuve de ce que les accords signés avec les différents partenaires pourvoyeurs de fonds qui accompagnent le Congo sur ce vaste chantier de la renaissance du département du Pool, sur fond de la paix retrouvée, produisent des actions concrètes. 

Cela est bien le signe que le Congo est un partenaire crédible et digne de confiance.https://lesechos-congobrazza.com