Paul Obambi accusé d’avoir volé un wagon citerne de carburant pour revendre au marché noir en RDC

0
5173

Le fameux éternel président de la chambre de commerce de Brazzaville, Paul Obambi est accusé de détournement de toute une cargaison de carburant en provenance par train de Pointe-Noire. Réputé trafiquant de carburant ( Kadhafi ), il serait en complicité avec un membre de la famille Sassou Nguesso dans ce business qui consiste à livrer à la RDC au noir du carburant à partir du port de Yoro dans des embarcations de fortune. Tout un wagon citerne rempli de carburant a disparu des installations de la société SLOG et sa valeur est estimée à plusieurs millions fcfa.

Ceux qui se disent riches au Congo ne sont en réalité que des voleurs qui profitent de leurs accointances avec le régime actuel. Paul Obambi a qui on prêtait une richesse et une réussite dans les affaires s’est avéré n’être qu’un profiteur du laxisme de l’État qui ferme les yeux devant les voleurs qui lui sont proches.

Après le départ des Australiens de Mayoko, Paul Obambi a récupéré la mine de fer avant de signer abandon à cause de son incapacité à gérer une entreprise. La première cargaison de fer exportée vers l’Asie a fait l’objet d’un tapage médiatique au port de Pointe-Noire avec la présence des membres du gouvernement, après c’était le silence total.

Éternel président de la chambre de commerce qu’il ne veut plus quitter comme Denis Sassou Nguesso et la présidence du pays, Paul Obambi a basculé dans son domaine de prédilection, à savoir le commerce illicite.

Face au marché juteux qu’offre Kinshasa avec ses 12 millions d’habitants qui souffrent d’un problème d’approvisionnement en produits pétroliers, Paul Obambi s’est écarté de sa responsabilité de président de la chambre de commerce pour se lancer dans le trafic de carburant entre Brazzaville et Kinshasa.

Du carburant qu’il acquit sans effort est transporté dans des embarcations de fortune depuis le port de Yoro vers celui de Maloukou à Kinshasa. Les propriétaires des stations services de l’autre rive peuvent se ravitailler sans difficultés avec du carburant volé à Brazzaville par le président de sa chambre de commerce en personne.

Dans ce juteux business qu’il partage avec le ministre Jean Jacques Bouya, Paul Obambi s’occupe de Kinshasa exclusivement alors que son partenaire de Bangui et du nord de la RDC.