Paris : Sassou a négocié la liberté de Lucien Ebata contre le soutien du Congo à l’Ukraine

0
2244

Profitant de sa participation au sommet sur un nouveau pacte financier à Paris, Denis Sassou Nguesso a négocié avec son homologue français la liberté de son conseiller Lucien Ebata, mis en examen depuis 2021 par la justice française. Emmanuel Macron a tout de même laissé une fenêtre contre un soutien prononcé du Congo à l’Ukraine et une dénonciation de l’agression Russe. Un chantage que la partie congolaise n’accepte pas.

C’est en Octobre 2021, que Lucien Ebata a été mis en examen par un juge d’instruction du Parquet national financier de Paris. Une institution judiciaire chargé de traquer la grande délinquance économique et financière. Homme d’affaire, patron d’une société de trading Orion Group, il est également présenté comme un conseiller spécial du président congolais.

A l’issue d’une garde à vue de 48h, Lucien Ebata a été présenté à un juge d’instruction jeudi dernier et mis en examen. Trois chefs d’inculpation sont retenus contre lui : manquement à l’obligation de déclaration de capitaux, blanchiment d’argent et corruption active.

A l’origine de l’enquête, l’homme d’affaire aurait été interpellé en janvier 2012 dans un aéroport parisien. Selon des médias, il transportait 182 000 euros en espèce, non déclarés lors de son passage en douane. Les enquêteurs se seraient ensuite intéressés à des transferts d’importante sommes d’argents entre Monaco et la France.

Denis Sassou Nguesso qui s’est toujours éclaboussé dans cette affaire tient à blanchir son conseiller et l’épargner de toutes poursuites judiciaires. Son homologue français l’a rappelé que la justice est indépendante en France, mais qu’il pouvait faire quelque chose si et seulement le Congo clarifiait sa position sur le conflit en Ukraine.

Le Congo comme la plupart des pays africains ont adopté une position neutre dans ce conflit, attirant ainsi la foudre des occidentaux qui ont toujours cru que les africains étaient leurs moutons. Emmanuel Macron pousse Denis Sassou Nguesso a condamné et à se ranger du côté des occidentaux afin de lever les poursuites judiciaires contre Lucien Ebata.