Océan du Nord : une passagère surpris entrain de piper son gars dans un bus en provenance d’Oyo

0
5712

Finalement la société Océan du Nord ne cessera jamais de faire parler d’elle en mal au Congo. Quand ses bus ne tuent pas les passagers, ils sont promoteurs de la dépravation des mœurs. Une passagère a été surpris par d’autres entrain de piper son gars à l’arrière d’un bus opérant entre Oyo et Brazzaville. «  On se fait plaisir, en quoi cela vous regarde, bande de jaloux ! » a été la réponse de l’homme incivique aux reproches de l’équipage et des passagers.

Un bus de la société Océan du Nord assurant la liaison entre le village d’Oyo et la capitale Brazzaville a été le théâtre d’une scène obscène impliquant deux passagers. Profitant que le bus ne soit rempli qu’à moitié, les deux amoureux ont choisi d’occuper les sièges à l’arrière pour s’adonner à un acte sexuel.

La femme s’est mis à faire une pipe à son homme pendant un bon moment avant les gémissements de ce dernier n’attirent l’attention des autres passagers. Comment on dit souvent que le goût peut être un mauvais compagnon, l’homme s’est laissé emporter provoquant la colère de l’équipage et des autres passagers.

A l’heure où les accidents des bus d’Océan du Nord n’étonnent plus, les passagers ont automatiquement fait un lien entre cet acte et le diable. Pour eux, ces deux amoureux d’une manière ou d’une autre maudissait leur voyage et cela pouvait provoquer la colère des ancêtres ou de Dieu.

Le chauffeur qui a décidé de s’arrêter pour réprimander les deux pervers a été soutenu par le reste des passagers. Le plus surprenant était la normalité avec laquelle ils justifiaient leur acte avec la phrase populaire: «Vous ne savez pas à qui vous avez affaire!»