Niari : En vidéo comment le maire de Divinié a été tabassé par la police à cause du gibier

MABIOKO BOUKALA Émile, Administrateur- Maire de Divenié a été bastonné et menotté par les agents des eaux forêts en service au village Dibeni( village situé à 9 kilomètres de la ville de Dolisie) pour avoir donné une fin de non recevoir à ceux-ci qui voulaient à tout prix procéder par la fouille de son véhicule de service.

Selon des sources ayant requis l’anonymat, le nœud du problème partirait depuis le village Mila-Mila où l’administrateur-Maire aurait refusé que l’agent des eaux forêts en service dans ce village, puisse procéder à la fouille de son véhicule de service au motif que les véhicules des officiels ne peuvent-être fouillés.
Informés de cette situation, les agents des eaux forêts en service au village Dibeni, à l’arrivée de l’administrateur- Maire devant leur barrière, ont tenu mordicus pour procéder à la fouille de son véhicule. N’ayant pas trouvé gain de cause entre les deux parties qui seraient restés fermes dans leurs positions respectives, ces agents se sont mis à bastonner l’administrateur- Maire avant de le menotter.

D’après certains dires, dans cette folie mêlée d’excès de zèle, les agents des eaux forêts ont dépouillé l’administrateur- Maire d’une somme de 55300 frs CFA. Vrai ou faux?

Face à ce sujet pendant qui défraie la chronique, des questions suivantes méritent d’être posées à cet égard : La loi autorise-t-elle aux agents des eaux et forêts qui ont raison ou tort, de porter mains à une autorité politique et administrative? Si les faits réprochés à l’administrateur-Maire étaient vrais, ces agents ne devraient-ils pas saisir leur hiérarchie ? Les véhicules des officiels ne sont-ils strictement interdits de toutes fouilles ?

Aux dernières nouvelles, l’administrateur-maire aurait porté plainte contre ses agresseurs pour préjudice causé, ce, au Tribunal de Grande Instance de Dolisie.