Mère Antou aurait-elle tenté de se suicider?

0
1560

C’est le vendredi 10 septembre dernier que le couple présidentiel a regagné Brazzaville après des semaines des soins en Suisse. Denis Sassou Nguesso s’était envolé en catastrophe pour être au chevet de son épouse dont la santé s’était dégradée. On apprend des sources bien introduites à la présidence que la première dame aurait tenté de mettre fin à ses jours afin d’écourter ses souffrances.

C’est ce qu’on appelle vanité des vanité et tout l’argent du monde ne peut lutter contre la mort et la santé. Après des années de pillage du trésor public Congolais aux côtés de son époux, Antoinette Sassou Nguesso, se croyait à l’abri de la maladie et de la mort.

Atteinte d’un cancer et souffrant d’autres maladies, Antoinette Sassou Nguesso dont l’époux a été incapable de doter les hôpitaux du Congo en équipement moderne, a sauté dans le premier avion pour tenter de sauver sa vie entre la France et la Suisse.

Après de longues semaines dans les mains des médecins français qui n’ont rien donné, c’est en Suisse que la solution a été envisagée. Dans cette clinique de luxe Suisse, les médecins se sont mis à l’œuvre pour sauver Mère Antou, mais n’ont pas pu au départ éviter les douleurs dont souffraient la patiente, obligée de recourir aux calmants et somnifères.

Mère Antou, fatiguée de supporter les douleurs incessantes auraient développé des instincts suicidaires qui ont tout de suite alerté son époux depuis Brazzaville. Sous surveillance 24h/24h, Mère Antou a poussé son époux à débarquer en catastrophe à son chevet.

Quelques semaines plus tard, elle apparaissait fatiguée dans une église à Paris pour une messe de requiem avant de s’en voler pour Brazzaville avec son époux dans un avion dont la location a coûté 1 milliard.