Marché P/Noire: Mère Antou, sa fille et le préfet s’approprient de 25 tables chacun

0
1063

Lors de sa visite à Pointe-Noire, Denis Sassou Nguesso et sa suite ont visité le premier module du grand marché modernisé de la ville, sur le point d’être livré, après plus de cinq ans des travaux. Campagne présidentielle oblige, il fallait tromper les populations, lesquelles malheureusement se laissent emporter pour 2000 frs. Il a été rapporté à ce média que les autorités politico-admnistratives de la ville se sont accaparées des tables de ce marché qu’elles mettront sans doute en location. Le plus triste est d’apprendre que même la première dame Antoinette Sassou Nguesso serait impliquée aussi dans cette fraude.

Le sorcier est celui qui ne se rassasie jamais au détriment de ses victimes. C’est ce qui se passe au Congo, où les autorités, pourtant déjà super riches sur le dos de l’État, ne veulent pas lâcher prise. Il n’est pas rare d’apprendre que plusieurs dignitaires et leurs rejetons possèdent des taxi en circulation et même des Caves et Vip dans les villes de Brazzaville et Pointe-Noire.

La triste histoire du marché de Nkombo est entrain de se répéter à Pointe-Noire au vu des informations parvenues à la rédaction de ce média. La première dame de la république, Antoinette Sassou Nguesso, bien que déjà milliardaire, se serait appropriée de force quelques 25 tables au marché modernisé de Pointe-Noire, qu’elle ferait louer mensuellement aux pauvres mamans Congolaises.

Sa fille Blandine Malila, disposerait aussi de quelques 15 tables ainsi que le préfet de la ville Honoré Packa et le général Ollesongo. Pour avoir une table dans ce marché, chaque commerçant devrait débourser une somme de 350.000 frs et s’acquitterait aussi des taxes journalières.

Mère Antou, selon des informations proches du comité de ce marché ferait louer ses tables à 100.000 frs le mois à toute commerçante qui en jugera utile.