Leurs téléphones piratés par les Hackers Arabes, trois ministres paient une rançon de 60 millions

0
1740

Une bande d’Arabes installés au Congo et ayant des ramifications dans plusieurs pays d’Afrique ont pu pirater les téléphones de trois membres du gouvernement, soutirant des informations très sensibles. Le chantage postérieur exercé sur ces ministres ont abouti au paiement d’une rançon de 60 millions cfa. Il s’agirait des ministres Mboulou, Ngouolondélé et Bouya.

Des informations sensibles concernant la sûreté intérieure ont été soutirées des téléphones de trois membres du gouvernement par une bande de hackers Arabes.Ils ont réussi à pirater leurs téléphones après y avoir lancé des hameçons,profitant des limites numériques des ministres congolais.

Une fois ces informations recueillies, les Arabes sont passés à la phase II de leur plan consistant à exercer un chantage à ces ministres. Acculés et mis sur le fait accompli, les trois ministres congolais ont convenu du paiement d’une rançon de 20 millions chacun qui les épargnerait d’un scandale.

Ces Arabes semblerait-il, opèrent dans plusieurs pays africains et leur organisation a déjà soustrait des millions aux ministres et autorités africains. En dehors de ces trois ministres, on parle aussi des directeurs généraux, cadres supérieurs, conseillers politiques et même épouses de certaines autorités qui seraient victimes de ce chantage par le même procédé.