Lettre ouverte de Ludovic Gabriel Kokolo Ebengue ( La réorganisation stratégique )

0
661

Al’aune des multiples événements mondiaux qui secouent la planète, le continent Africain est englué dans un immobilisme criant et les pays africains affichent un aveuglement paradoxal. Fort est de constater avec sidération un vide stratégique en Afrique !

L’Afrique souffre d’une générale de desseins, de vision conceptuelle et paradigmatique. Elle manque simplement de « vision stratégique  » et d’actions novatrices et innovatrices pour revendiquer et prendre sa place de continent d’avenir, orienter vers l’émergence en ce début du XXIème siècle !

En tout état de cause, il s’impose une «  Réorganisation stratégique » à tous les niveaux et dans les domaines vivifiants attelés aux régulateurs mondiaux afin de s’arrimer à la mutation universelle en cours.

Quel Est l’ Intérêt D’ une Réorganisation Stratégique ?

En l’espèce, la réorganisation stratégique permettra notamment d’adapter nos Etats à la restructuration mondiale en action et certaines contraintes de refondation rampante. A cet effet, il s’impose dans les plus brefs délais une :

  • Evolution organisationnelle de l’Union Africaine
  • Concrétisation et matérialisation du Marché Commun Africain
  • Réorganisation Stratégique des États Africains et singulièrement du Congo-Brazzaville

Excellence Monsieur le Président de la République Chef de l’État, comme le stipule un dicton français, « la politique n’a pas de cœur, mais de tête » !

Vous êtes la personnalité Africaine incarnant le mieux la période, c’est-à-dire les enjeux actuels du continent Africain, la figure de tutélaire d’une Afrique en mutation et la rationalité de l’unité africaine et du vivre ensemble harmonieux au Congo-Brazzaville.

La Maison MAENTA-PARIS considère à juste titre, qu’en votre qualité de «  Sage parmi les Sages du continent » votre personnalité se confond avec l’histoire du continent. Vous avez contribué à l’émancipation du continent depuis la mutation de l’Organisation de l’Unité Africaine (O.U.A) jusqu’à la création de l’Union Africaine (U.A).

A ce jour, vous êtes le seul Chef d’État du continent en exercice ayant été non seulement à la base des négociations historiques et pourparlers des accords internationaux sur l’Afrique sous l’égide des Nations Unies et aussi singulièrement au cœur de l’émancipation et des indépendances des pays de l’Afrique Australe :

MOZAMBIQUE (25juin 1975) – ANGOLA ( 11novembre 1975)

ZIMBABWE (18 avril 1980) – NAMIBIE (09 février 1990)

AFRIQUE DU SUD (1991 Abolition de l’apartheid –

1994 Accession de Nelson MANDELA au pouvoir ….)

I – Pourquoi Une Evolution Organisationnelle

De l’Union Africaine ?

L’Union Africaine dispose de plusieurs atouts et opportunités, mais elle est sclérosée, vivant dans une espèce léthargie. Elle doit se doter d’une place de choix dans la refondation mondiale en cours. La dynamique novatrice qui s’impose à elle, peut s’ établir comme suit :

  • Accomplir « un nouvel ordre Africain » par la concrétisation des mécanismes établissant un Marché Commun Africain
  • Repenser et imposer de nouveaux paradigmes renforçant la sécurité collective continentale
  • Construire une nouvelle approche géostratégique en investissant dans tous les domaines de sécurité et la défense, créant en Afrique une Union de la Défense
  • Inciter aux Communautés Economiques Régionales un approfondissement stratégique pour l’impulsion des séminaires et forums spécifiques aux enjeux actuels
  • Créer un nouveau cadre de l’innovation s’harmonisant à la mutation technologique mondiale, en renforçant la novation en Afrique dans le secteur des nouvelles technologies de l’information et de l’innovation
  • Disposer d’une perspective économique et industrielle se dotant d’une stratégie continentale de formation à grande échelle d’ingénieurs Africains dans tous les domaines
  • Concevoir une nouvelle vision stratégique de coopération continentale en prônant le rapprochement des Etats
  • Encourager la réforme de l’Union Africaine en adaptant ses traités à l’évolution du monde
  • Établir une stratégie continentale de l’environnement, la transition écologique , le développement durable et l’urgence climatique
  • Bâtir des «  Clubs Africains » sur le Management des matières I ères stratégiques en s’inspirant des principes du droit international

II – Pourquoi la Concrétisation du Marché Commun Africain

Le Marché Commun Africain est un marché intra- Africain devant favoriser les échanges économiques entre États, institutions, personnes morales et physiques du continent.

Ce marché ouvert aux agents économiques a pour but de permettre d’acheter et vendre librement des biens et services entre africains sans droits de douanes. Il consiste à libérer les échanges entre les États membres dans le but d’accroître la prospérité économique et de contribuer à une union plus étroite entre les peuples !

C’est un espace de prospérité et de liberté qui permet d’avoir accès aux services, à la formation, aux emplois et débouchés économiques, à la richesse et l’émulation….

Son approfondissement conduit à la création d’un marché

unique offrant d’énormes avantages aux opérateurs économiques, aux consommateurs, aux entreprises Africaines.

Il crée un espace intérieur et sans frontière dans lequel la libre circulation des biens, des services, des capitaux

Et éventuellement des personnes.

Le Marché Commun Africain désignerait les Unions des Communautés Économiques des cinq (5) régions du continent :

  • L’Union du Maghreb Arabe( UMA), crée en 1989
  • Le Marché Commun de l’Afrique Orientale (COMESA) crée en 1994
  • La Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) crée en 1994
  • La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest

(CEDEAO) crée en 1975

  • La Communauté de Développement de l’Afrique Australe

La (SADC) crée en 1980

Le traité créant le Marché Commun Africain devrait se concrétiser en ce début du XXIème siècle. Son processus peut s’établir comme suit :

  • Unification économique des institutions régionales
  • Signature et ratification d’un traité instituant le Marché Commun Africain
  • Création des structures et institutions appropriées
  • Etc…

III – Pourquoi Une Réorganisation Stratégique Des États Africains

& Singulièrement Du Congo-Brazzaville ?

La nouvelle vision stratégique Africaine induit de facto une mue interne de tous les États du continent !

Mutation structurelle et structurante qui impose dans l’ordre juridique interne de chaque Etat une « Réorientation explicite, spécifique & stratégique de la Gouvernance » !

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’État, l’heure de la nouvelle Gouvernance est arrivée !

Car «  la politique est un art de la conviction » !

La Maison MAGENTA-PARIS, consciente que vous êtes un homme de conviction pense qu’il vous revient en ces jours , d’établir une rationalité stratégique et doctrinale en fonction des enjeux mondiaux, continentaux et nationaux.

Le concept de la « Nouvelle Gouvernance  » vous permet de doter le Congo-Brazzaville d’une nouvelle stratégie politique, d’un nouveau souffle, d’une nouvelle vision et ambition.

La matérialisation de celle-ci peut se faire en trois démarches :

  • Première Démarche

Concevoir un Cadre de Renouvellement du Pacte Républicain

Il s’agit de mettre en place cinq plans de remobilisation :

  1. Plan de Remembrement politique, consensualisme, ouverture large, Diversité-Intelligence Trans-partisanne & Etat Providence
  2. Plan de cohésion sociale et lutte contre la pauvreté
  3. Plan de relance Économique, Industrielle & Développement

Des Nouvelles Technologies de l’Information et de l’Innovation

  1. Plan de Réorientation du Système Éducatif et Réforme

Scolaire

  1. Plan pour le Renouveau Environnemental & la Transition

Écologique Orienté Urgence Climatique, Préservation du

Bassin du Congo

  • Deuxième Démarche

Repositionner la République du Congo au Cœur de la Mutation

Continentale

  1. S’ériger en « Tête de Pont  » de la réflexion stratégique Africaine sur la recomposition du monde et la réorganisation du continent Africain
  2. Bâtir une Diplomatie d’influence fondée sur des hommes et des femmes chevronnés et éclairés, tenant compte des nouveaux enjeux et la complexité du monde
  3. Concevoir une nouvelle stratégie de coopération internationale accès sur le développement économique, le transfert des technologies et l’innovation
  4. Favoriser une nouvelle approche géopolitique permettant une collaboration avec tous les pôles d’influence du monde sans exclusif
  5. Contribuer à l’approfondissement stratégique de la mise en place du Marché Commun Intra-Africain, afin de conforter l’expansion économique, l’amélioration du niveau de vie des populations africaines et l’émergence
  • Troisième Démarche

Construire une Nouvelle Gouvernance Fondée sur la Réforme

Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, grâce à votre pragmatisme, vous avez dès la sortie de la tragédie de 1977 conceptualisé la construction du Congo-Brazzaville :

– 1988 Forum de Réconciliation, de Reconstruction & le

Développement

  • 2002 La Nouvelle Espérance
  • 2009 Les Chemins d’Avenir (Conceptualisation des

Municipalisations accélérées)

  • 2014 L’Émergence

En cette année 2023, la Maison MAGENTA-PARIS suggère une nouvelle

« Gouvernementalité  » fondée sur l’innovation permanente, «  Aléa jacta est ! »

(les dés sont jetés ). Manager un pays impose de se doter d’un horizon !!!!!!!!

L’accélération du monde et ses enjeux nous orientent vers une «  Nouvelle

Gouvernance  » fondée sur la réforme !

La Nouvelle Gouvernance est un paradigme Étatique qui programme le développement interne orienté vers la performance !

Analytiquement il s’agit d’une implication Managériale forte, conduisant à des pratiques évaluatives de l’administration publique à tous les niveaux.

Management Stratégique pour la performance du service public de l’État, accès sur l’innovation et les nouvelles technologies.

La performance publique qui en découle est l’ossature de la Nouvelle Gouvernance.

La Nouvelle Gouvernance serait le nouveau mode de Management de l’appareil Étatique offrant un nouveau cap à la science administrative au Congo-Brazzaville.

Concept de suivi de l’évaluation des politiques publiques et des programmes d’État. Il est incontournable, approprié à ce jour aux défis et enjeux du Congo-Brazzaville.

Excellence Monsieur le Présidence de la République, Chef de l’État la Maison MAGENTA- PARIS vous accompagnera dans la réalisation de ce projet mobilisateur fondé sur l’anticipation, le consensus international et la vision stratégique !