Les travailleurs du secteur pétrolier observent une grève de la faim

Les employés du secteur pétrolier en République du Congo ont lancé une grève de la faim à partir de ce lundi 27 juin, pour protester contre les bas salaires ainsi que d’autres revendications qui n’ont pas été satisfaites par les autorités gouvernementales, selon le syndicat des travailleurs dudit secteur. 

Le syndicat des travailleurs du secteur pétrolier a tenu le 21 juin dernier, dans la capitale économique, Pointe-Noire, une assemblée générale relative à leurs revendications non satisfaites par les autorités congolais depuis près de cinq ans. 

Parmi ces revendications, la demandent la revalorisation de leurs salaires par leurs employeurs, une demande justifiée par la hausse générale des prix observée depuis plusieurs mois a indiqué le syndicat des travailleurs.

Aussi, le sujet des agents du secteur pétrolier mis au chômage technique durant la période de crise sanitaire, les syndicats demandent une compensation pour ces derniers.

En cas de non satisfaction de ces exigences, une deuxième phase de la grève sera lancée ce mercredi 29 juin. Elle concernera la suspension des activités professionnelles dans le secteur. Dans le même temps, la grève de la faim va se poursuivre dans les raffineries, les terminaux pétroliers, les bases onshore et offshore. 

Le dernier mouvement de grève dans le secteur remonte à 2018, certaines de ces revendications avaient déjà été soulevées, les syndicalistes affirment que depuis lors aucun efforts n’a été consenti de la par des autorités afin de satisfaire leurs demandes.