Les multiples escroqueries à Brazzaville de l’artiste Kinois Koffi Olomidé

0
2196

Il a fallu beaucoup de négociations pour que les autorités congolaises arrivent enfin à pardonner l’artiste de la RDC Koffi Olomidé pour ses nombreux dégâts d’arnaque. Interdit de séjour au Congo durant plus de 10 ans, le grand Mopao a pu de nouveau traverser le fleuve Congo bien que les congolais sont toujours restés vigilants( ékengué) envers lui. De la Mercedes de la première dame aux 200 millions d’Hugues Ngouolondélé en passant par les 50 millions d’Edgar Nguesso, le chanteur Kinois a laissé des traces.

A Brazzaville, nombreux sont ceux qui ne comprennent pourquoi Koffi de Brazza insiste-t-il à porter le nom d’un grand escroc qu’est le Kinois Koffi Olomide ? Après avoir nié par le biais de sa nouvelle petite Cindy le Cœur d’être derrière le communiqué de son bureau ovale, Koffi Olomide a fini par se démasquer en portant plainte contre son imitateur.

Le comédien de Brazzaville qui a été averti par la propre fille de l’artiste Didi Stone sur l’hypocrisie de son père s’est présenté au Palais de justice pour répondre des greffes contre lui. Le Kinois reproche au Brazzavillois d’exploiter son image à but lucratif.

Koffi Olomide est-il un artiste respectable ou digne de confiance ? La réponse est sans appel négative. A Brazzaville, on n’oublie pas qu’il a été interdit de séjour durant une décennie pour avoir escroqué la famille Sassou Nguesso. A l’époque, Antoinette Sassou Nguesso qui a été élevée par un père adoptif Zairois ne s’était pas retenue pour lâcher que « finalement tous les Kinois étaient malhonnêtes » après que Koffi Olomidé ait fuit à Kinshasa avec sa voiture Mercedes CLK.

La première dame avait cédé cette voiture à l’artiste Kinois qui séjournait à Brazzaville afin de faciliter sa mobilité. Habité par sa malhonnêteté légendaire, Koffi Olomidé a traversé avec le véhicule à Kinshasa provoquant la colère de madame Denis Sassou Nguesso. « Même Koffi aussi ! » s’était exclamé le président congolais qui est un grand Golois.

C’est cet épisode qui a poussé les autorités congolaises à interdire Koffi Olomide de séjour à Brazzaville à défaut de l’arrêter. C’est Denis Sassou Nguesso en personne qui s’est interposé pour que Joseph Kabila ne livre pas l’artiste à la police congolaise qui le réclamait.

Dans la foulée, on apprendra du maire de la ville de Brazzaville de l’époque que Koffi Olomidé que Koffi lui a escroqué 200 millions cfa. Cet argent a été remis à l’artiste pour la construction d’un hôtel à Kinshasa qu’il a mis à son nom.

Le neveu du chef de l’État, Edgar Nguesso dit Gaya va aussi révéler avoir été victime d’une escroquerie du même artiste. Koffi Olomidé lui a volé quelques 50 millions cfa.