Les immortelles chansons d’Afrique : « Makolo ya Masiya » de Carlyto Lassa

0
1035

Avec une voix à la fois séduisante et mélancolique, Carlyto Lassa a brillé comme un astre au firmament de la musique africaine. Son album solo « Africa na moto », référencé 312008, recèle un titre incontournable : « Makolo ya Masiya ».

« Makolo ya Masiya » est le dernier titre de la musique profane que Carlyto Lassa, chanté avant sa conversion dans le christianisme. A travers ce titre que l’on peut traduire en français par « Les pieds du Messie », l’auteur raconte sur fond de rumba l’histoire d’une femme déçue par un homme nommé Kinsala, qui l’ a préférée à une autre vivant dans l’opulence. Pour cette femme lésée, cette déception est assimilable à la souffrance de Jésus sur la croix. Dans ce morceau, Carlyto et soutenu par Abby Surya.

«Ngai naweyi bolingo esilaki te na motema, nawanze, babotoli ngai yo pona mbongo Kinsala, natikala awa ba pasi, lokola makolo ya Yesu Masiya babaka na sete, na ko senga na Nzambe mikolo minso na losambo résurrection na ngai ». En français: « Je suis morte, l’amour dans mon cœur n’était pas encore fini, je suis perdue, on t’a ravi pour de l’argent Kinsala. Je suis restée dans la souffrance à l’instar des pieds de Jésus qu’on a percés, je demande tous les jours à Dieu ma résurrection ».

Si la femme attend sa résurrection, elle craint néanmoins que le sort de celui qu’elle aime soit celui de Judas Iscariote. Une manière de dire que les hommes ou les femmes qui abandonnent leurs partenaires pour les sommes d’argent finissent toujours par le regretter.

Arrangé et autoproduit, cet album paru en 1996 a connu la participation de Guy Sangue et Nguma Lokito à la basse; Caen, Dally, Dizzi; Lokassa et Popolipo à la guitare solo; Djou Djou music, Ernest Nvouama et Maika Munan à la programmation batterie; Abby, Andy, Carlito, Eric, Linda, Luciana, Nono, Passy, Sims Zowa au chant; Mavungu à la tumba; Ernest Nvouama, Jean Mukazi, Maika Munan à la programmation et 3615 code Niamu à l’animation.

Lassa Ndombasi Charles, alias Carlyto, chanteur guitariste  et auteur compositeur, est né le 15 janvier 1961. Son talent fut décelé par Gérard Madiata. C’est grâce à la chanson « Maya » de Lutumba qu’il s’est révélé au grand public. En 1984, il chante avec Pépé kalé dans l’album « Liki ya Bilima » de Lutumba qui contient la deuxième version de « Maya » et « Bon samaritain » de Papa Noël. En 1986, Avec Choc Stars, sa voix a apporté une autre couleur. Après sa conversion au christianisme, il a signé en 2001 l’album « La reconnaissance ». Carlyto a embelli les chansons de plusieurs artistes. Aujourd’hui encore, il inspire ceux de la nouvelle génération.