Les États-Unis cherchent à utiliser les aérodromes de plusieurs pays africains pour déployer des drones, selon un rapport

0
498

Les États-Unis sont en pourparlers préliminaires avec le Ghana, la Côte d’Ivoire et le Bénin pour utiliser leurs aérodromes pour accueillir des drones de reconnaissance américains non armés afin de stopper la propagation des groupes terroristes d’Al-Qaïda* et de Daesh*, indique le rapport.

Le rapport ajoute que les drones permettraient aux forces américaines de surveiller aériennement les mouvements des militants le long de la côte et de fournir des conseils tactiques et de combat aux troupes locales pendant les opérations. Washington estime que le Mali et le Burkina Faso sont trop inondés de militants islamistes pour recevoir l’aide occidentale et que le Niger n’est plus un allié fiable après la prise de pouvoir militaire de juillet.

Un officier supérieur de l’armée béninoise aurait déclaré que le Bénin n’avait aucune objection à ce que Washington utilise son aérodrome, mais qu’il devait encore régler les détails s’il recevait une demande officielle américaine, ajoutant que le Bénin bénéficierait d’une flotte de drones haut de gamme.