Les abonnés de téléphonie mobile non identifiés menacés de suspension

0
441

Les réseaux de téléphonie mobile menacent de suspendre la ligne de leurs abonnés ayant souscrit sans identification préalable. Cette décision est consécutive au rappel à l’ordre fait par l’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE) à ces sociétés suite un relâchement observé sur l’identification de leurs abonnés.

Les opérateurs mobiles opérant en République du Congo procèdent aux opérations de contrôle d’identification des cartes SIM de leurs abonnés. Ces derniers sont appelés à régulariser leurs situations au cas où leurs cartes SIM n’ont pas été identifiées. Faute de quoi, ils subiront les conséquences qui s’en suivront, ont indiqué les compagnies de téléphonie mobile. 

“Yello chers abonnés, MTN Congo vous informe que pour des raisons de conformité par rapport à la loi, vous avez jusqu’au 15 septembre pour vous identifier. Si vous avez plus de 5 SIM enregistrées à votre nom, votre ligne sera suspendue”, a annoncé MTN. 

Les intéressés sont priés de passer aux différentes agences de la place pour se faire enregistrer, soit d’envoyer leurs références via Whatsapp, soit de contacter directement leur fournisseur. 

Cette campagne de conformité d’identification fait suite à une injonction donnée par le régulateur congolais. L’Agence de régulation des postes et des communications électroniques (ARPCE), avait interpelé, le 17 juillet dernier les sociétés MTN et Airtel pour la commercialisation de cartes SIM pré-activées et sans identification préalable. 

Une pratique interdite par la loi n°9-2009 du 25 novembre 2009, portant réglementation du secteur des communications électroniques, complétée par l’arrêté conjoint n°11221/MPTNTC/MJDH/MPDN/MID du 31 décembre 2010.https://platform.twitter.com/embed/Tweet.html?creatorScreenName=congomediatime&dnt=true&embedId=twitter-widget-0&features=eyJ0ZndfZXhwZXJpbWVudHNfY29va2llX2V4cGlyYXRpb24iOnsiYnVja2V0IjoxMjA5NjAwLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X2hvcml6b25fdHdlZXRfZW1iZWRfOTU1NSI6eyJidWNrZXQiOiJodGUiLCJ2ZXJzaW9uIjpudWxsfSwidGZ3X3NwYWNlX2NhcmQiOnsiYnVja2V0Ijoib2ZmIiwidmVyc2lvbiI6bnVsbH19&frame=false&hideCard=false&hideThread=false&id=1419694760252555266&lang=fr&origin=https%3A%2F%2Fcongomediatime.com%2Fles-abonnes-de-telephonie-mobile-non-identifies-menaces-de-suspension%2F&sessionId=cc9d7967a5bd8be174a3c4735ce61401e27f0143&siteScreenName=congomediatime&theme=light&widgetsVersion=1890d59c%3A1627936082797&width=550px

L’ARPCE A CONVOQUÉ CE 26 JUILLET 2021 À SON SIÈGE À BRAZZAVILLE, LES OPÉRATEURS DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE POUR ATTIRER LEUR ATTENTION SUR LE RELÂCHEMENT CONSTATÉ SUR L’IDENTIFICATION DES ABONNÉS.#TELEPHONIEMOBILE #ARPCE #IDENTIFICATION PIC.TWITTER.COM/X8ZT1DMWZA

— ARPCE (@ARPCECONGO) JULY 26, 2021

L’article 130 de ladite loi dispose : Pour les besoins de défense et de sécurité, de lutte contre la pédophilie et le terrorisme, les exploitants des réseaux des communications électroniques ouverts au public ou leurs représentants sont tenus, au moment de la souscription au service de téléphonie, de procéder à l’identification des abonnés. De plus, les exploitants des réseaux de communications électroniques ouverts au public sont tenus de conserver les données de communications électroniques”