Le Rwanda exige désormais des hectares à Boko près de la frontière avec la RDC

0
7856

On leur a donné la main et ils veulent tout le bras ! Non contents des hectares que le Congo leur a cédé entre Mindouli et la Bouenza, les Tutsis Rwandas réclament désormais des terres à Boko près de la frontière avec la RDC. Une demande qui cache des mauvaises intentions du régime Kagamé et qui irrite la présidence congolaise.

Les Congolais de la RDC avaient raison quelque part de réagir avec virulence à l’accord entre le Congo-Brazzaville et le Rwanda sur la cession des terres dans la partie sud. Victimes des visées expansionnistes dans la violence des Tutsis, les Congolais d’en face ne comprenaient pas comment leurs frères d’en face ont cédé à la malice de Kagamé.

A ce jour, les fermiers et éleveurs Tutsis que le régime Kabila a donné des terres dans le Bandundu à Kwamouth répandent la violence par la création des milices. Cette violence atteint déjà le Kongo Central, voisin du département du Pool et de la Bouenza.

On apprend que le régime Kagamé a introduit une demande d’extension de leur champ d’action au Congo à la présidence de la République. Le Rwanda exige désormais du Congo une cession des terres dans le district de Boko, voisin de la RDC.

Selon une source bien introduite à la présidence de la République du Congo, cette nouvelle exigence du Rwanda frise de la provocation et un manque de respect envers le Congo. « Ce Tutsi commence à abuser de la bonne foi de Denis Sassou-Nguesso » a rapporté la même source.

Rappelons que l’installation des Tutsis dans la Bouenza crée déjà des tensions avec les populations locales qui n’acceptent pas la perte de leurs terres. Des appels à la guérilla contre les envahisseurs circulent dans la Bouenza et le Pool.