Le clan Sassou a tenté de corrompre le clergé pour obtenir la visite du Pape à Brazzaville

0
1604

Le Pape visitera le mois prochain la RDC et le Sud Soudan pour son cinquième voyage en Afrique. Le clan tente en vain depuis des années de convaincre le Vatican du bien fondé d’un voyage du Pape à Brazzaville. Le président du parlement Isidore Mvouba aurait été envoyé par le clan Sassou de faire fléchir le prélat Congolais pour sa proximité ethnique avec Monseigneur Bienvenu Manamika, archevêque de Brazzaville. Mais le clergé du Congo refuse de cautionner une visite du Pape au Congo qui serait une complicité avec la dérive spirituelle initiée par le pouvoir actuel.

Pourquoi les francs-maçons au pouvoir au Congo tiennent coûte que coûte à une visite du Pape à Brazzaville? Des négociations en ce sens se seraient tenues avec l’archevêché de Brazzaville pendant des mois avant de prendre une pause à cause de l’intransigeance du prélat qui exige des reformes importantes sur le plan politique dont la libération des opposants et les libertés d’activités politiques et de la presse.

Le clan Sassou a même promis des milliards au prélat congolais s’il pouvait réussir à convaincre le Vatican à organiser un voyage du Pape au Congo. Dans les milieux du clergé, on pense que le pouvoir tient plus à son image qu’à débattre au fond des problèmes qui minent le pays. «  Rien à ce jour nous montre sur les valeurs humaines des dirigeants Congolais, qui chaque jour enfoncent le pays dans le gouffre »

Les catholiques sont rassurés que le Congo a besoin d’une délivrance spirituelle pour reprendre la marche du développement socio économique et politique et qu’une visite du Pape sera une caution à l’impunité et impudicité.