La méthode Collinet Makosso contre le Covid

0
846

Makosso fixe 7 interventions pour 8 résultats et une enveloppe de 3,5 milliards.Cette fois-ci, c’est un peu clair. Le Premier ministre Anatole Collinet Makosso fixe sept interventions pour lutter, en 45 jours, contre la troisième vague de covid-19 qui frappe actuellement sur le Congo. C’est l’opération coup de poing, placée sous l’autorité du Premier ministre lui-même.

L’homme des 12 travaux de Hercule, nous lance sa première priorité sur la vaccination. C’est le ventre mou de cette affaire depuis mars 2020 avec le gouvernement précédent. Souvent, il y a beaucoup trop d’annonces, mais pas d’effets, faute d’intrants.

Le taux de vaccination est encore de 4% au Congo. Le pays vise 30% d’ici la fin de l’année, donc dans deux mois. On comprend pourquoi il y a Opération Coup de Poing qui prévoit de vacciner 750.000 personnes en 45 jours.

Le Congo dispose-t-il suffisamment de vaccins pour satisfaire la demande ? C’est une autre question qui ne se pose presque jamais. En deuxième axe, le Premier ministre fixe la mobilisation des masses. Ce qu’il a commencé à faire la semaine dernière avec les chefs religieux. En fait, au Congo, la parole publique est peu considérée si elle n’est suivie de force et de contrainte. Les autorités ne sont plus écoutées depuis bien longtemps, parce qu’elles ne sont pas exemplaires. Donc, il faut passer par les leaders communautaires et les leaders d’opinion.

La communication institutionnelle est un échec depuis le début de cette affaire. Troisièmement, c’est la capacité des laboratoires. Souvent, on pompe beaucoup de bruit, mais nos structures ne sont pas capables de faire des tests et de rendre les résultats à temps. Voilà la maman de notre confrère Alphonse Ndongo, décédée sans que les résultats de son test, fait quatre jours avant, ne soient connus. Il faut donc renforcer de ce côté-là ! Et, Makosso prévoit de porter cette capacité de 1000 à 3000 tests jour.

La prise en charge des malades reste un vrai problème, surtout ceux qui souffrent déjà. Le personnel médical, mal équipé et apeuré, ne s’approche même plus du patient qui fait une crise de malaria. Nombreux sont ainsi morts, abandonnés aux urgences. Que faire ? Le Premier ministre propose 10 lits supplémentaires dans chaque hôpital dédié à accueillir les malades Covid. Chaque semaine, on fera le point de ces mesures.

C’est le cinquième axe. En sixième mesure, le Premier ministre propose la surveillance épidémiologique, et ajoute le contrôle des mesures au 7e point. Pour réussir cela, Anatole Collinet Makosso trouve une enveloppe de 3,5 milliards de francs CFA. Le tout va se jouer en 45 jours à partir de ce jour. Le gouvernement précédent avait déjà annoncé une série de bonnes intentions pour faire la lutte anti-Covid. De l’argent avant même été trouvé au Trésor public. Puis, les Congolais et les partenaires au développement sont passés devant les médias verser des sommes d’argent pour aider le gouvernement à réussir son plan d’action anti-covid. Rien ! Mais alors rien n’a été fait. Et l’argent, et les intentions, tout a été cuit dans la sauce à noix de palme. Espérons que Makosso, avec cette méthode plus claire, ne fasse pas la même chose. 3,5 milliards, c’est énorme !!!

@Arsène SEVERIN