La Halc prête à publier la liste des voleurs cachés dans les administrations

0
934

Le président de la haute autorité de lutte contre la corruption (Halc) M. Emmanuel Ollita Ondongo, a annoncé,  le 9 décembre à Brazzaville, la publication imminente des résultats des enquêtes que son institution a diligentées dans les administrations publiques et privées.

Cette  annonce a été faite à l’occasion de la déclaration relative à la célébration de la journée internationale de lutte contre la corruption, célébrée le 9 décembre de chaque année, afin de sensibiliser davantage sur la corruption et de vulgariser la convention des nations unies contre la corruption.

Une trentaine d’enquêtes et investigations, environ, ont été diligentées dans les administrations publiques et privées.

« La Halc réunie actuellement les conditions idoines, aux fins de procéder aux délibérations et publications des résultats obtenus en cette fin d’année 2023. Ces dossiers seront transmis aux autorités judiciaires compétentes, notamment,  pour les faits susceptibles de constituer des infractions de corruption, de concussion, de fraude  et d’autres infractions assimilées », a  fait savoir  M. Ollita Ondongo.

Il a, également, souligné que cette saisine des autorités judiciaires et éventuellement la condamnation des auteurs des infractions de corruption et infractions assimilées constitue une forte attente des populations. Ces attentes ont été exprimées lors des échanges interactifs réalisés pendant les compagnes de sensibilisation.

Outre la publication de ces résultats, le président de la Halc a indiqué avoir reçu 53 plaintes toutes diligentées contre des responsables administratifs et 97 dénonciations recueillies à travers son numéro vert, le 1023 mis en service depuis le mois d’août 2022.

A cet effet, la Halc déplore le fléau de la corruption qui gangrène toutes les sphères de la vie nationale et que les prestations des services publics, en faveur des citoyens, sont réalisées sur le dos de la corruption faisant de ces populations des victimes et nullement des profiteurs de la corruption.

Le président de la halte à lancé un appel au gouvernement pour revoir la disposition de l’article 6 déclaré contraire à l’article 55 par la cour constitutionnelle, afin que la loi relative à l’obligation de déclaration du patrimoine reprenne son effectivité.

L’année 2023 marque le 20e anniversaire de la convention des nations unies contre la corruption. Elle est célébrée sous le thème, « 20 ans de la convention des nations unies contre la corruption : unissons le monde contre la corruption ».

Le bilan des 20 ans d’application de cette convention sera au centre des activités de la deuxième conférence des parties, qui se tiendra du 11 au 15 décembre prochain à Atlanta, aux Etats Unis. La haute autorité de lutte contre la corruption prendra part à cette conférence a-t-on appris.

(ACI/ Audrey Sounguika)