La famille Sassou possède 270 bus,120 taxi en circulation à Brazzaville et Pointe-Noire

0
1817

Des personnes normales qui se prévalent d’une fortune assez conséquente ne perdent jamais leur précieux dans des investissements bidons et ne disputent avec les personnes lambda le même business. Qui peut imaginer Dangoté se lancer dans le business des Caves ou Taxi ? Les membres de la famille Sassou Nguesso contrôlent 270 bus, 120 taxi, 50 motos dans le transport urbain de Brazzaville et Pointe-Noire. En outre, ils possèdent des caves, Vips, Ngandas et même malewas.

A court d’idées, les membres du clan Sassou se disputent le petit commerce avec les citoyens lambda. Malgré leurs milliards volés aux Congolais, ils ont peur de rêver grand dans l’entreprenariat et se contentent du transport urbain, interurbain, de l’oisiveté et surtout du harcèlement des citoyens qui font des grands investissements.

Nombreux, sont les citoyens qui ont renoncé à investir au Congo à cause des pressions de partenariat des membres de la famille Sassou-Nguesso. Willy Etoka a échoué malgré toutes les faveurs fiscales dont il bénéficiait et aujourd’hui est obligé de se cacher derrière Claudia Sassou Nguesso.

La société Bon bœuf fonctionne depuis son lancement à perte et n’est maintenue que grâce aux fonds publics. L’eau minérale Okiessi a fait faillite montrant l’incapacité des membres du clan Sassou Nguesso de gérer un business. Raoul Ominga a investi des milliards du pétrole congolais dans une unité de transformation de poulet dont les produits ne se voient jamais sur le marché local.

Dans leur courte vision et la conscience de ne pouvoir faire plus, les membres du clan Sassou Nguesso interfèrent dans le même domaine que le bas peuple avec des avantages dus à leur patronyme. Quel est ce policier qui aura le courage d’interpeller un bus appartenant à Antoinette Sassou-Nguesso ou même Ninelle, Joujou ou Wamba ?

Le sarcasme est de les voir désormais se lancer dans le business des taxi motos et Kavakis. A ce jour, le clan Sassou-Nguesso a 270 bus, 120 taxi, 50 motos-taxi dans le transport urbain de deux principales du pays.