La Belgique récuse le futur ambassadeur rwandais

0
842

La Belgique a décidé de refuser l’accréditation de Vincent Karega, désigné par le Rwanda pour être son nouvel ambassadeur à Bruxelles. Les raisons de cette éviction n’ont pas encore été divulguées.

Vincent Karega ne sera pas l’ambassadeur du Rwanda à Bruxelles. Il avait été désigné par son gouvernement pour remplacer Dieudonné Sebashongore, nommé ambassadeur en 2020 à la tête de ce qui est le plus important service diplomatique du Rwanda sur le continent européen.

Le royaume de Belgique a pris la décision de ne pas accorder l’agrément diplomatique à Vincent Karega pour des raisons qui ne sont pas encore officielles. Mais à Bruxelles, on affirme en coulisses qu’elles n’ont pas le même fondement que lors de son expulsion de Kinshasa en octobre. À l’époque, c’étaient les tensions entre le Rwanda et la RDC qui avaient poussé les autorités congolaises à déclarer Vincent Karega persona non grata.

Le ministère belge des Affaires étrangères n’a fait aucun commentaire, mais, très officieusement, c’est pour des raisons personnelles que la Belgique décide de ne pas octroyer l’accréditation diplomatique à Vincent Karega.

Le diplomate et ancien ministre traîne une réputation sulfureuse depuis qu’il a été ambassadeur en Afrique du Sud. Il y a neuf ans, Pretoria avait accusé Kigali de persécuter des opposants rwandais sur le territoire sud-africain. Vincent Karega était notamment en poste lors de l’assassinat de l’opposant Patrick Karegeya en janvier 2014.

Ce refus d’accréditation est d’autant plus radical de la part de la Belgique que le Rwanda l’avait en quelque sorte mise au pied du mur en rendant publique la désignation de Vincent Karega. En tout cas, la décision belge ne risque pas d’améliorer les relations avec le Rwanda.