Isi­dore Mvouba : le 1er Lari qui a dé­tourné 32 mil­liards de l’aé­ro­port de son propre vil­lage Kin­damba

0
1503

Gé­né­ra­le­ment l’en­nemi se trouve sou­vent dans la fa­mille et com­met des dé­gâts ir­res­pon­sables et in­com­pré­hen­sifs. Un sor­cier ne « bouffe » t-il pas que ce­lui qui aide la fa­mille? Isi­dore Mvouba, an­cien pre­mier mi­nistre et ac­tuel pré­sident de l’as­sem­blée na­tio­nale est le pre­mier ci­toyen du Pool qui a eu le cou­rage de dé­tour­ner les 32 mil­liards Cfa dé­blo­qués pour la construc­tion de l’aé­ro­port de Kin­damba, son vil­lage na­tal dans le cadre de la mu­ni­ci­pa­li­sa­tion ac­cé­lé­rée du Pool. Rap­pe­lons qu’il est aussi le dé­puté de cette cir­cons­crip­tion.

Rien d’éton­nant quand Isi­dore Mvouba a tou­jours émis le vœu d’être in­humé à Edou au ci­me­tière fa­mi­lial des Sas­sou Nguesso. Mal­gré tout cet amour qu’il porte pour le vil­lage de son ami De­nis Sas­sou Nguesso, c’est à Kin­damba dans le Pool qu’il pos­tule tou­jours à la dé­pu­ta­tion. A Kin­damba, il n’y a rien qui puisse pen­ser que son fils cô­toie le chef de l’État et di­rige le par­le­ment de la Na­tion après la pri­ma­ture.

Dans le cadre de la mu­ni­ci­pa­li­sa­tion ac­cé­lé­rée du dé­par­te­ment du Pool en2012 qui a bé­né­fi­cié d’un bud­get de 500 mil­liards cfa, Isi­dore Mvouba a ob­tenu sur les pro­jets re­te­nus, la construc­tion d’un aé­ro­port mo­derne de Type B dans son vil­lage Kin­damba en lieu et place de Kin­kala ou de Min­dou­lou par exemple. A ce jour près de 10 ans, au­cun aé­ro­port n’a été construit dans le dé­par­te­ment du Pool alors que les 32 mil­liards dis­po­sés à cet ef­fet ont bel et bien été dé­cais­sés.

Pour bien ma­quiller son dé­tour­ne­ment et pas­ser in­aperçu via les Grands Tra­vaux de son ami Jean Jacques Bouya, Mvouba a ob­tenu l’or­ga­ni­sa­tion d’une séance d’ap­pel d’offre y re­la­tif.

Une séance d’ou­ver­ture des offres re­la­tives à l’amé­na­ge­ment et au bi­tu­mage des chaus­sées aé­ro­nau­tiques et à la voie d’ac­cès de cet ou­vrage s’est dé­rou­lée au­jour­d’hui au siège de la Dé­lé­ga­tion gé­né­rale des grands tra­vaux (DGGT), sous la di­rec­tion du chef de dé­par­te­ment des mar­chés pu­blics, An­dré Mbossa

Les tra­vaux à réa­li­ser concernent  : la construc­tion d’une piste ca­li­brée au Boeing 737-300, de 2km de lon­gueur et de 30m de lar­geur, avec deux pro­lon­ge­ments d’ar­rêt de 60x30m aux deux seuils, ainsi que des ac­co­te­ments de 7,50m de large, de part et d’autre de la bre­telle ; la construc­tion d’une bre­telle d’ac­cès de la piste à l’aire de sta­tion­ne­ment de 125mx23m avec des ac­co­te­ments de 7,5m de large, de part et d’autre de la bre­telle ; la construc­tion d’une aire de sta­tion­ne­ment com­mer­cial de 225mx80m avec des bandes anti-souffles de 7,5m de large ; l’exé­cu­tion d’un ré­seau de drai­nage et d’éva­cua­tion des eaux de ruis­sel­le­ment et d’in­fil­tra­tion.

À ces tra­vaux s’ajoutent : l’exé­cu­tion des tra­vaux di­vers com­pre­nant l’ap­pli­ca­tion d’une couche d’anti-ké­ro­sène sur l’air de sta­tion­ne­ment ; l’exé­cu­tion des marques de ba­li­sages diurnes et de lignes de gui­dage ; les tra­vaux di­vers de fi­ni­tion et de net­toyage ; en­fin, les tra­vaux d’amé­na­ge­ment et de bi­tu­mage de la voie d’ac­cès à l’aé­ro­port.

Les neuf en­tre­prises qui ont sou­mis­sionné à l’offre sont : San José Congo, DTP Ter­ras­se­ment, Grou­pe­ment FP Construc­tion, Lef­fol Congo, SEAS, Sa­fri­cas, Sino Hy­dro Tian­jin, CRBC et SGE-C Congo. Le mon­tant des offres pour l’en­semble des sou­mis­sion­naires va­rie de 22,2 mil­liards à 32,8 mil­liards de FCFA. Et le dé­lai d’exé­cu­tion va­rie de 12 à 25 mois.

Un théâtre qui a per­mis à l’en­tre­prise écran de Isi­dore Mvouba de ga­gner le mar­ché et d’em­po­cher les 32 mil­liards. Le dé­par­te­ment du Pool est vic­time de la bê­tise et tra­hi­son de ses propres fils.