Guerre en Ukraine: des documents confidentiels américains fuitent sur les réseaux sociaux

0
1158

Des documents confidentiels, classés top secret par l’armée américaine, ont été divulgués sur les réseaux sociaux, a révélé jeudi 6 avril le New York Times. Ces documents contiennent des chiffres et des informations très sensibles liés à la guerre en Ukraine. Le Pentagone a lancé une enquête. Mais le mal est fait. Ces éléments ont tout de suite fuité dans les cercles pro-russes et les médias sociaux acquis à la cause de Vladimir Poutine.

Il s’agit de graphiques réalisés par la DIA, l’Agence du renseignement militaire, une demi-douzaine de pages d’informations secrètes et récentes, actualisées au mois de mars, qui montrent l’ampleur du soutien américain à l’effort de guerre ukrainien. On y découvre par exemple, le calendrier d’entraînement des unités ukrainiennes ou le rythme d’emploi des munitions étrangères tirées contre la Russie.

Mais aussi, encore plus sensible, le nombre de militaires occidentaux déployés en Ukraine. Et notamment, ceux des forces spéciales des pays de l’Otan : 14 Américains, 50 Britanniques, 15 Français, 17 Lettons. Soit une centaine de soldats.

Autre révélation : les estimations consolidées des pertes subies par les deux camps. Plus de 35 000 morts côté russe, 16 à 17 000 tués côté ukrainien : d’après la DIA, la Russie a perdu deux fois plus de soldats que l’Ukraine.

Les cercles pro-russes ont très vite réagi et font déjà circuler des versions trafiquées de ces documents américains, afin de minimiser l’ampleur des pertes du Kremlin. Mais dans la guerre de l’information, cette fuite très importante constitue à elle seule une petite victoire pour les services de renseignement russes.

Interrogé, le Pentagone a dit être en train d’enquêter sur le sujet. « Nous sommes au courant des informations de presse concernant des messages publiés sur les réseaux sociaux et le ministère est en train d’examiner la question », a déclaré une porte-parole du Pentagone, Sabrina Singh.

Les Américains vont d’abord s’excuser platement auprès de leurs alliés et essayer de rechercher les sources. C’est fort embêtant, le fait qu’il apparaisse des éléments sur des forces étrangères dans des documents secrets américains.