France : Evariste Ondongo, Dg de la CNSS, interpellé avec 800.000 euros (524 millions cfa)

0
21078

Une nouvelle qui irrite les milliers des retraités de la CNSS dont nombreux sont décédés dans la précarité à cause de la mauvaise foi de son DG Evariste Ondongo, qui avec sa famille volent directement dans les caisses de cette institution. Dans sa villégiature en France où vit d’ailleurs son beau-fils Eyoka, cerveau penseur du réseau Gildas Ambendet, Evariste Ondongo s’est vu saisir la somme de 800.000 euros lors d’un banale contrôle routier.

Si les Mbochis ont la facilité de voler de l’argent public, il leur manque l’intelligence de mieux l’administrer dans la discretion. Le vol a été légalisé et normalisé par eux. Le directeur général de la Caisse de sécurité sociale a été interpellé il y a quelques jours avec 800.000 euros en liquide à Paris. Les fonds ont été saisis et il a été relâché. Cet homme qui est prioritaire de cinq restaurants à Paris et plusieurs biens immobiliers en Belgique fait l’objet de surveillance désormais.

Dans le scandale de la CNSS qui a privé les retraités de leurs pensions pendant les années, Evariste Ondongo n’a pas été éclaboussé alors les deux têtes de ce réseau mafieux sont celles de sa fille et son beau-fils. Cette bande volait chaque mois quelques 600 millions au vu et su de son DG avant qu’elle ne soit démantelée par la police.

Et comme le pouvoir actuel à cette capacité incompréhensive de récompenser les voleurs, Evariste Ondongo n’a pas été inquiété par les autorités, sa fille et Gildas Ambendet non plus. Ce Dg est soupçonné de garder quelques 8 milliards cfa dans une banque offshore à Dubaï.

Avec cette interpellation en France, Evariste Ondongo n’est plus que jamais pointé comme le parrain de la mafia à la CNSS et l’ennemi numéro 1 des retraités. Devant les policiers français, il a été incapable de justifier la provenance de cette somme et a balbutié occasionnant les rires des flics par ses supplications pour que cela ne soit pas fuité à la presse.

Evariste Ondongo est un voleur à qui le pouvoir a confié malheureusement la gestion des fonds des retraités. Lui qui est vieillard ne se soucie même pas d’autres de sa génération qui ont pourtant cotisé toute leur vie. La pension n’est pas de l’aumône mais un droit.