Éprouvant des difficultés à payer les fonctionnaires, le pouvoir fait recours à l’argent volé par les siens

0
1998

Le Congo éprouve des difficultés à payer les fonctionnaires et le pouvoir est obligé de se servir des milliards détournés par certains de leurs membres influents pour y faire face. Ainsi, les salaires des fonctionnaires des mois de Novembre et Décembre ont pu être payés. Mais, cette gymnastique n’est pas du tout du goût des voleurs qui voient comment leur fortune diminue. Il a été instruit au ministre des finances de palier au plus vite à cette insuffisance par l’augmentation des capacités de l’État à renflouer le Trésor Public.

Suite à la crise économique mondiale qui a sévit avec l’effondrement des banques aux USA, le Congo dont les revenus dépendent en grande partie de la vente de son pétrole a connu d’énormes difficultés financières. On apprenait que Denis Sassou Nguesso avait obligé les siens à mettre les mains dans leurs poches pour résoudre le problème du salaire des fonctionnaires de l’État.

Des pressions ont été même faites aux opérateurs économiques locaux dont Charden Farell pour participer à cette solidarité nationale. L’ancien ministre des finances Gilbert Ondongo a vu même sa maison à Owando être fouillée par les éléments de la DGSP pour avoir prétendu ne rien avoir pour contribuer à cet effort.

Le régime de Sassou Nguesso croit encore que payer les salaires des fonctionnaires relève d’un exploit alors qu’un pays comme le Congo avec ses 80000 agents ne devrait pas en souffrir. Il n’est plus étonnant de voir les fanatiques du régime annoncer avec faste sur les réseaux sociaux que les salaires ont été virés alors que les Congolais vivent dans la souffrance totale

Réunir désormais les 15 milliards Cfa mensuels des salaires des fonctionnaires est un défi pour le pouvoir. En faisant recours à leur fortune amassée dans les détournements, le clan accentue aussi le malaise interne.