Des « taxis motos » interdits de circuler au centre-ville de Brazzaville

0
921

Dans une note signée depuis le 21 mars, à Brazzaville, le président du Conseil départemental et municipal, député maire de la ville, Dieudonné Bantsimba, a interdit la circulation des « taxis motos » au centre-ville.

Le député maire a adressé une note au commandant territorial des Forces de la police pour application de la mesure et il accorde du prix à cette instruction en demandant de bloquer les « taxis motos » en cas d’entêtement.  

« Je vous enjoins de bloquer et d’interdire la circulation au centre-ville des moyens roulants dits « taxis motos », suite aux actes de vandalisme, vols et mauvaise conduite, que les personnes les conduisant perpétuent dans la ville en général et au centre-ville en particulier », a-t-il déclaré. 

En rappel, le déplacement en « taxis-motos » vient en quelque sorte renforcer le sous-secteur du transport en minimisant le retard d’un point à un autre. Il désengorge le phénomène de l’embouteillage et bien d’autres.

Toutefois, ce secteur connaît le problème de la règlementation du code de la route. Des quartiers périphériques au centre-ville, l’on observe le non-respect de ce code, l’excès de vitesse par les conducteurs occasionnant des accidents. Ces conducteurs de « taxis motos » et leurs usagers sont souvent sans casques de protection.