Des gens nés autour de l’Alima dans la pêche ne peuvent devenir de bons pétroliers au Kouilou

0
861

Dans le cercle du cartel de l’Alima, on raconte que le jour de la chute du professeur Pascal Lissouba, le champagne a été sabré avec des des phrases du genre :«On a repris le contrôle du pétrole et du Trésor Public!». C’était cela la véritable raison du coup d’État et non la volonté de rétablir la démocratie et le patriotisme. Avec le recul, tout est plus clair et on voit comment toutes les personnes pourtant nées au bord de l’Alima dans la pêche sont devenues des mauvais Trader du pétrole du Kouilou.

Denis Gokana, Lucien Ebata, Willy Etoka, Willy Nguesso, Kiki Sassou etc ont tous failli dans la vente lucratif pour le pays du pétrole du Kouilou, département qui ne profite même pas de sa richesse. C’est comme toutes ses infrastructures sportives et modernes qui s’ennuient autour de l’Alima faute d’intérêt.

Toutes ces personnes éduquées dans la culture du vol et de la pêche ont passé leur temps à brader le pétrole au lieu de s’en servir comme une arme contre les prédateurs occidentaux et moderniser leurs villages.

A ce jour, il est rare de voir un pétrolier originaire du Kouilou, tous sont de la Cuvette et les résultats sont là. L’arrestation cette semaine de Lucien Ebata en France est l’un des résultats de cette aventure des pêcheurs dans le pétrole.

C’est grâce au pétrole et gaz que le Qatar, Kuwait sont devenus des petits paradis sur terre tout simplement parce qu’ils n’ont pas une ethnie Mbochis chez eux.