Département du Pool : amélioration de la résilience de la population

0
887

Les autorités locales du Pool et les partenaires au développement ont assisté, le 27 avril, à Kinkala à un atelier de capitalisation des acquis du Projet de renforcement des capacités de la Croix-Rouge congolaise (CRC) pour une amélioration durable de la résilience de la population dans le département du Pool.

Durant trente-six mois, le projet a été financé par l’Union européenne et mis en œuvre par la CRC et la Croix-Rouge française (CRF). Il vise l’autonomisation de la CRC afin qu’elle puisse jouer pleinement son rôle d’auxiliaire des pouvoirs publics, en augmentant sa participation au développement durable de la République du Congo.

Ce projet s’inscrit dans la stratégie de la CRF au Congo dont l’objectif global est de contribuer au renforcement du rôle des organisations de la société civile congolaise (OSC) en vue d’une amélioration durable de l’accès aux services de base en matière de santé et d’éducation.

La CRC  et la CRF ont œuvré, durant trente-six mois, dans les six sous-préfectures du Pool, à l’accès aux services de base en matière de santé et d’éducation par la mise en place des premiers secours de santé, l’amélioration du système d’assainissement en eau potable dans les écoles et dans les centres de santé.

Plusieurs formations thématiques en entrepreneuriat, informatique, bonne gouvernance, marketing et communication ont été organisées grâce à la mise en œuvre de ce projet d’amélioration durable de la résilience de la population dans le département du Pool.

La mise en œuvre de ce projet a permis d’équiper le bureau Croix-Rouge du Pool en matériel et  de construire une infirmerie scolaire à l’école primaire de Kinkala. Dans le cadre de la revalorisation des ressources humaines et pour inscrire les acquis du projet dans la durée, plusieurs formations des volontaires ont été organisées, notamment en santé communautaire, sur la fistule obstétricale, la réscolarisation, la surveillance épidémiologique et l’hygiène à base communautaire.    

Le délégué de la CRF, Alphonse Arsène Sombog, et le représentant de la CRC dans le Pool, Flavien Dieudonné Bahouna, se sont exprimés pour témoigner de la bonne exécution effective du projet et ont émis le souhait de voir le Congo bénéficier encore d’autres financements pour continuer à œuvrer dans ce département.

Très préoccupé pour l’amélioration de la résilience de la population dans le Pool, le maire de la communauté urbaine de Kinkala, Edwige Ndébéka, a salué les réalisations du projet au bénéfice des communautés, souhaitant que les acquis soient capitalisés. «Les dispositifs matériels, psychologiques et moraux que vous aurez montés (…) permettent à la population d’avoir une résilience plus grande », a indiqué Edwige Ndébéka.