Coronavirus : les ministres ont volé les masques , gants et tests offerts par le milliardaire chinois Jack Ma

0
4897




Même face à un si grand danger, les ministres congolais ne se séparent par de leur esprit de voleur. Ils se sont partagés l’aide du milliardaire chinois Jack Ma au lieu de les distribuer aux hôpitaux sensés recevoir les cas infectés du coronavirus. A quoi les tests vont servir à un ministre chez lui ? l’esprit de vol est loin de sortir de leurs corps et c’est ainsi qu’ils agissent avec toutes les aides que le Congo reçoit.

Le représentant du Programme alimentaire mondiale (PAM) au Congo, Jean-Martin Bauer, le ministre des affaires étrangères Jean-Claude Gakosso, et la ministre de la santé Lydia Mikolo, ont réceptionné dans la nuit du 29 mars à l’aéroport international Maya Maya, un lot de matériel de lutte contre la pandémie de coronavirus, don de Jack Ma, patron de la firme chinoise Alibaba.




Il s’agit de 20 000 kits de test de dépistage du Covid-19, 100 000 masques, 1 100 écrans de protection et plus de 1 000 combinaisons médicales. Lors d’une audience à Addis Abeba avec le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, le 15 mars, le milliardaire chinois avait annoncé son intention de venir en aide aux pays africains dans la lutte contre la propagation du Covid-19. Cette aide de la Fondation Jack Ma est appuyée par l’Union africaine, la compagnie aérienne Ethiopian Airlines, le Programme alimentaire mondial et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).




Rien qu’à constater l’absence des scientifiques au profit des politiciens dans le comité qui pilote la riposte contre la pandémie, on ne peut s’étonner à ce genre de comportement. Au Congo, qui dit politicien dit tout suite Voleur.

Le spectacle offert hier au CHU de Brazzaville où on assisté à une débandade du personnel soignant et même des malades après la mort de Florian Nicaise Mvoulaléa par Coronavirus est digne d’un pays bananier. Depuis le 29 mars que les autorités ont reçu les 100.000 masques, 1100 écrans de protection et plus de 1000 combinaisons médicales, rien n’est parvenu à la direction du CHU.

Les soignants qui s’occupaient de monsieur Mvoulaléa ont risqué leurs vies. Dans les audios attribuées aux soignants du CHU et différents hôpitaux du Congo qui circulent sur les réseaux sociaux, on peut constater comment ils dénoncent l’incompétence de la ministre de la santé et de l’équipe de riposte contre le Covid19.

Mais le Congo étant un pays des songeurs où aucun secret ne le demeure, on a appris que les membres du gouvernement, du commandement militaire, des institutions de la république et même du PCT se sont partagés d’abord l’aide du milliardaire chinois Jack Ma.




La présidence de la république a récupéré 5000 kits de tests sur les 20000 reçus, 10000 masques sur les 100.000 et autant de gants et combinaisons médicales. Chaque ministre se serait bien servi alors que Jack Ma a d’abord pensé aux populations et non à eux.

Jusqu’à ce matin 02 avril, les hôpitaux n’ont encore rien reçu de ce matériel, arrivé à Brazzaville le 29 mars alors que le pays compte de nombreux cas infectés du coronavirus.