Congo : suppression définitive de la taxe de roulage 

0
1295

Initialement suspendue en vue d’amoindrir les effets des deux dernières hausses des prix à la pompe des produits pétroliers, la taxe de roulage pour tous les automobilistes a définitivement été supprimée par le gouvernement. Une mesure d’accompagnement en réponse à l’augmentation imminente du prix du gazole.  

Il s’est tenu ce samedi du 7 octobre, au Palais du Peuple, à Brazzaville, un Conseil des ministres, sous l’autorité du président de la République, Denis Sassou Nguesso.

Cinq affaires étaient inscrites à son ordre du jour, dont une communication présentée par le ministre d’Etat, en charge de la Fonction publique, Firmin Ayessa, relative aux mesures d’accompagnement à la suite de l’augmentation des prix à la pompe des produits pétroliers.  

Il ressort qu’après une première augmentation, fixée à 5%, des prix des produits pétroliers à la pompe le 31 janvier dernier, puis une deuxième hausse du prix du supercarburant à la pompe, qui est alors passé de 625 à 775 FCFA, soit une augmentation de 25%, le 15 juillet dernier, une nouvelle hausse 25% du prix du gazole interviendra courant ce mois d’octobre 2023. 

Des augmentations consécutives à la réduction progressive des subventions de l’Etat sur les produits pétroliers mis en vente dans notre pays. L’un des engagements pris par les pouvoirs publics dans le cadre de la mise en œuvre du programme économique et financier triennal, soutenu par la Facilité élargie de crédit (Fec) conclu avec le Fonds monétaire international (Fmi), et dans l’optique de permettre à notre pays de disposer des ressources financières nécessaires à la conduite de grands projets structurants.

Face à cette situation, le gouvernement congolais a annoncé plusieurs mesures immédiates et/ou à court terme afin d’accompagner et d’atténuer les impacts de cette nouvelle augmentation du prix du carburant. Il s’agit notamment de la suppression définitive de la taxe de roulage. Une taxe qui depuis le 1er février dernier était prise en charge par l’Etat congolais dans l’objectif de créer un climat favorable à l’effet de freiner toute augmentation du coût des transports urbains et interurbains.

Pour tenir compte de la hausse attendue et en cours du prix du gazole, le gouvernement a également annoncé la mise en place dans les meilleurs délais de sociétés publiques de transport urbain à Brazzaville et Pointe-Noire, en partenariat avec des sociétés privées ; la régulation des trajets et itinéraires des bus en vue de protéger le secteur des transports privés urbains, entre autres.