Burkina Faso : Balise Compaoré déchu de son titre de Docteur

0
691

L’ancien président du Burkina Faso Blaise Compaoré, condamné par contumace à perpétuité en avril dernier pour l’assassinat en 1987 de son prédécesseur Thomas Sankara a été déchu de son titre de Docteur honoris causa par l’université Jean-Moulin de Lyon 3 en France.

La proposition de déchoir l’ancien président burkinabé avait été émise le 20 septembre dernier par Éric Carpano, Président de l’Université Jean Moulin Lyon 3 par voie de communiqué au Conseil d’administration, c’est finalement le mardi 11 octobre qu’elle a été entérinée. Selon l’université, Blaise Compaoré a_vait gravement manqué aux valeurs de la communauté universitaire, notamment aux principes les plus fondamentaux de la démocratie, de l’État de droit, des droits humains et des libertés académiques ._

La condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité de M. Compaoré pour complicité d’assassinat d’un opposant politique est de nature à porter gravement atteinte à l’honneur, à l’image et à la considération de l’Université Jean Moulin, lui ayant conféré le titre de Docteur honoris causa a ajouté le communiqué. Le titre lui avait été remis en 2004.

Exilé en Côte d’Ivoire

Blaise Compaoré était arrivé au pouvoir en 1987 à la faveur d’un putsch qui avait coûté la vie au président d’alors, Thomas Sankara, icône panafricaine dont il était un des proches amis. Renversé par la rue en 2014, l’ex-président vit depuis en Côte d’Ivoire, mais a pu faire un bref retour de quelques jours dans son pays, début juillet, sans être arrêté.

Dans son message, il a remercié le président ivoirien Alassane Ouattara d’avoir facilité ce retour.

Il avait été invité par le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, qui a finalement été renversé le 30 septembre par le capitaine Ibrahim Traoré pour son incapacité à endiguer la menace djihadiste.