Bacongo : un prêtre jaloux de St Pierre Claver bat violemment une femme qui serait sa maîtresse

0
3995

Un prêtre catholique officiant à l’église St Pierre Claver de Bacongo dans le sud de Brazzaville est soupçonné d’avoir battu une fidèle qui serait selon les rumeurs sa copine sentimentale. Sans doute emporté par la jalousie ce serviteur de Dieu a presque défiguré la pauvre femme qui refuse jusque là de porter plainte. Un homme de Dieu qui maltraite les femmes.

Les Congolais encore naïfs aiment trop s’en prendre aux éveillés qui étalent les dérapages des hommes d’église. « Il faut respecter les oins de l’éternel et serviteurs » disent-ils quand bien même les propres serviteurs sont conscient de ne pas l’être. Interprétant très mal la Bible ramenée pourtant par le colon, quelques africains dérapent.

A Bacongo, dans le deuxième arrondissement de Brazzaville, un prêtre catholique qui officie à l’église St Pierre Claver a mis en exergue son don de « maltraiteur » des femmes en battant sauvagement sa maîtresse cachée à cause de la jalousie.

Dans leur hypocrisie qui les caractérise depuis l’évangélisation pendant la colonisation, les prêtres catholiques sont sensés ne pas faire l’amour bien que dans la pratique, c’est un monde où se cachent tous les grands pédophiles et baiseurs.

Si ceux d’Europe sont généralement des pédophiles, leurs collègues africains raffolent les femmes et font des enfants secrètement. Ce prêtre violent de St Pierre Claver n’aurait pas supporté selon les témoins voir sa copine cachée avec un autre homme. Et lors d’une rencontre sexuelle, il lui aurait agressé après avoir réclamé des comptes de son infidélité.