Air France perd son monopole au profit de Corsair après son refus de reverser 5% de la vente des billets aux politiciens

0
2855

Après son refus de reverser 5 % de la vente des billets, le clan Sassou met fin au monopole d’Air France en injectant 1 milliard dans le capitale de Corsair qui devrait assurer la liaison directe entre la France et le Congo. En contre partie, Corsair fera mieux qu’Air France en reversant 10 %.

Air France risque de perdre encore du terrain au Congo-Brazzaville. Déjà malmenée par la montée en puissance de ses concurrents, Turkish Airlines, Royal Air Maroc, et surtout depuis son refus de ne plus reverser 5 % sur la vente des billets à quelques autorités politiques, la compagnie aérienne franco-néerlandaise pourrait perdre le monopole qu’elle détient jusqu’à présent sur la desserte entre Paris-Brazzaville et Pointe-Noire.

En difficultés financières depuis des années, Corsair à la recherche de 30 millions d’euros pour renflouer sa trésorerie a réuni un tour de table des investisseurs parmi lesquels le gouvernement congolais. Ce dernier a décidé de rentrer dans le capital de la compagnie française Corsair spécialiste des Antilles, en y injectant 15 millions d’euros soit 1 milliard de FCFA, pour desservir Brazzaville, selon le journal du soir Le Monde.

« Oui, c’est clair, net et précis, nous avons réussi à trouver le financement qui permettra à Corsair de poursuivre son activité » a indiqué son PDG Pascal de Izaguirre au quotidien national, lundi 18 décembre 2023.

L’opération devrait se dérouler en deux phases. Corsair va dans un premier temps renflouer ses fonds propres. La moitié des 30 millions d’euros nécessaires est accordée par ses investisseurs antillais qui détiennent déjà 10% du capital. L’autre moitié, selon Le Monde, d’un investisseur africain.

« La République du Congo pourrait ainsi débourser 15 millions d’euros pour détenir la moitié du capital », indique le média.

«Nous travaillons pour la desserte du Congo par la société Corsair. Question se multiplier les compagnies de lignes sur le Congo et booster le tourisme car Corsair pourrait réduire le coût du billet d’avion vers notre pays », selon une source proche du Premier Ministre congolais, Anatole Collinet Makosso.

La situation actuelle n’est pas acceptable. Quelles que soient les qualités de la compagnie qui dessert aujourd’hui le Congo-Brazzaville, Air France, force est de constater qu’elle est en position monopolistique.

Les passagers sont victimes de cette situation. Ce monopole dure depuis trop longtemps, ce qui a des conséquences sur les tarifs.

Après la fin des activités de la société nationale Ecair, ce qui a renforcé le monopôle d’Air France, assurer une réelle concurrence sur cette ligne Paris-Brazzaville, est un investissement indispensable et légitime pour l’État.

Corsair, anciennement Corsairfly, est une compagnie aérienne française spécialisée dans le transport long courrier. Fondée en 1981, elle est basée à l’aéroport de Paris-Orly et dessert principalement les départements d’outre-mer.