Air France accusée de mettre la vie de ses passagers africains en péril

0
2198




Plusieurs incidents ayant affecté les vols Air France à destination de l’Afrique a tiré la sonnette d’alarme sur la vétusté des appareils utilisés par cette compagnie française. Des passagers reprochent à Air France de considérer la destination comme la moindre bien qu’elle est celle qui fait vivre économiquement cette société aérienne. «  ces gens-là se comportent toujours en colon avec l’Afrique, la preuve est la qualité des services sur les vols vers l’Afrique » s’indignent un haut responsable Guinéen.




Le 31 décembre 2020, le vol AF 736 reliant Brazzaville et Paris a été obligé de se poser d’urgence à Ndjamena au Tchad après que le pilote ait détecté une fuite de Kérozène à 10000 mètres d’altitude après son décollage du Congo. L’avion s’est posé en toute sécurité à N’Djamena à 00h34 heure locale (et heure de Paris).




Les équipes locales Air France ont pris en charge l’hébergement des clients cette nuit à N’Djamena.

Les passagers seront ré acheminés vers Paris CDG à bord du vol AF736 du 1er janvier (Airbus A330- FGZCB) en provenance de Brazzaville, et qui fera une escale supplémentaire à N’Djamena. Le vol AF736 décollera de N’Djamena à 15h00 TU (16h heure de Paris) avec une arrivée prévue à Paris CDG à 20h35 TU (21h35 heure de Paris).

Le samedi 2 janvier 2021, Air France n’a pas pu décoller de Brazzaville pour Paris. Comme le montrent ces photos, une plaque proche d’une aile s’est légèrement détachée, laissant courir à l’avion le risque d’une catastrophe. Après réparation, l’avion a pu décoller le dimanche matin, à 9h.




Le 20 novembre dernier, un autre vol AF736 reliant Paris à Kinshasa via Brazzaville a du se poser en catastrophe à Pointe-Noire après une grave panne technique ayant causé une grosse panique à bord. L’avion a perdu brutalement l’altitude et le pilote son contrôle pendant un moment.

Le 30 décembre 2020, un vol Air France Paris Freetown via Conakry a du faire demi tour sur Paris alors qu’il survolait la Mauritanie.

Le vol AF596 d’Air France au départ de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle ce mardi 30 décembre en fin de journée ”, a appris france info auprès de la compagnie.

L’avion, l’Airbus A330, visait Conakry, en Guinée et Freetown en Sierra Leone. Après le déclenchement de l’alarme, l’équipage a préféré rentrer à Paris. L’atterrissage peut avoir eu lieu“Normalement” La société a expliqué mardi à Roissy Charles-de-Gaulle à 21h06.




Cette compagnie française qui applique ses tarifs les plus coûteux juste sur sa destination Afrique devrait aussi d’offrir un service de qualité à cette clientèle qui fait son chiffre d’affaires. On a vu tous comment Air France s’est pliée en quatre pour supplier les autorités politiques africaines sur la reprise de ses vols pendant la pandémie du Coronavirus. Elle est d’ailleurs en banqueroute malgré l’injection des capitaux de la part de l’État Français.

Il revient essentiellement aux autorités politiques africaines d’en tirer toutes les conséquences et de prendre des décisions en faveur de la sécurité de leurs ressortissants et de les épargner d’une probable catastrophe. Air France, est d’ailleurs cette compagnie qui tire les ficelles des sanctions imposées à différentes sociétés aériennes africaines qui lui font ombrage.