Agriculture : un réseau africain créé pour valoriser les produits du terroir

0
819

La structure, dénommée le « Réseau africain des produits du terroir », a été présentée au public le 4 février à Brazzaville, sous la direction du Congrès des chefs d’entreprises du Congo (CCEC). L’organisation a pour objectif de stimuler la production agricole dans le pays en vue de booster le secteur, de réduire les importations et de promouvoir les produits du terroir.

Le Réseau africain des produits du terroir est une organisation professionnelle regroupant essentiellement des groupements agricoles, coopératives et acteurs œuvrant dans la production agricole et alimentaire. Créée en 2018, la structure présentée au public à cet effet est composée d’une unité de coordination de cinq membres dirigée par Charel Mampouya Matondo.

Sa mission consiste à améliorer sinon booster la production agricole au Congo, en vue de réduire considérablement les importations des denrées alimentaires. « Le Réseau africain des produits du terroir a pour objectif principal de ramener les importations alimentaires annuelles de 700 milliards FCFA à 350 milliards, en s’appuyant sur les 600 coopératives agricoles déjà sélectionnées », a souligné le président du bureau exécutif du CCEC, Paul Victor Mouanzibi Ndinga, qui a dirigé la cérémonie.

En vue de propulser ce secteur dont le rendement est encore faible, ce Réseau entend apporter quelques innovations dans le domaine afin de stimuler la production. Il s’agira, entre autres, de créer une nouvelle génération d’entrepreneurs agricoles, en exploitant l’expertise des diplômés issus des écoles d’agronomie, pour qu’ils mettent en place des incubateurs agricoles. Pour la valorisation des produits agricoles de terroir, ce Réseau  entend installer des « hubs agricoles » à l’image des zones agricoles protégées. Il prévoit aussi l’exploitation systémique des chaînes de valeur, telles que la filière Moringa ainsi que la recherche des financements adéquats.

Porter à la tête de la section Congo, le coordonnateur national du Réseau africain des produits du terroir, Charel Mampouya Matondo, s’est dit conscient de la responsabilité qui l’incombe, mais promet de travailler utilement pour booster le secteur agricole congolais. « Ma première mission consiste d’abord à unir les groupements et coopératives agricoles afin de travailler en réseau pour bénéficier des financements auprès des partenaires  en vue de développer de grands projets agricoles et accroître la production », a-t-il indiqué.