Après avoir perdu 180 millions dans un braquage et viré pour tocard, Hellot Mammpouya est enfin nommé

0
1419

Viré du gouvernement en 2017 pour incompétence après avoir fait le sale boulot de tenter d’affaiblir le MCDDI, Hellot Mampouya, ce ministre de qui on se souviendra pour avoir acheté des tables blancs à 1 milliard en France revient encore à la mangeoire comme Haut commissaire à l’organisation des états généraux de l’éducation nationale, de la formation et de l’alphabétisation. Un homme qui a détruit l’enseignement revient encore au lieu du crime.

L’ ancien ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, resté longtemps assis sur le banc de touche, renoue avec les délices que procure une fonction officielle: s’engouffrer dans une voiture officielle de marque Mercedes conduite par un chauffeur, et être flanqué d’un homme en treillis qui fait office de garde du corps.

Le bilan de son passage à la tête de ce département reste mi-figue mi-raisin: fuites des épreuves aux examens officiels, tables blancs commandées en France alors que le Congo est un pays producteur de bois, des soupçons de « DRDisation »(du nom du parti de Mampouya: DRD) dans les nominations des cadres de l’enseignement primaire et secondaire…

Lire aussi : http://sacer-infos.com/hellot-mampouya-perd-180-millions-dans-un-braquage-sur-la-route-de-kinkala/

Si Mampouya n’a pas pu marquer les esprits lors de son passage à ce poste, que pourra-t-il, cette fois-ci, apporter comme améliorants pour élaguer le système éducatif national des maux qui le minent?