Vers la mise sur pied d’une industrie pharmaceutique à Brazzaville

0
365

Le directeur général de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), Denis Bohoussou a indiqué le 2 novembre à Brazzaville que, la conférence régionale sur la protection et l’utilisation des inventions médicales africaines dans les États membres de l’OAPI visait à mettre en place par, des experts de recherche et de médicament, des actions pour d’une industrie pharmaceutique locale. 

« L’Afrique a besoin de compter sur ses propres ressources et nous avons l’avantage d’avoir une flore suffisamment riche, des savoirs traditionnels assez étoffés. Il s’agit pour l’OAPI de faire de telle sorte qu’en combinant ces deux moyens que les populations ont l’accès à des médicaments à des coûts accessibles », a fait savoir le directeur général de l’OAPI, Denis Bohoussou, à l’ouverture de la conférence régionale sur la protection et l’utilisation des inventions médicales africaines dans les États membres de l’OAPI.

L’ambassadeur de l’Union européenne au Congo, Giacomo Durazzo a souligné  que l’industrie pharmaceutique locale luttera contre les faux médicaments. L’énorme potentiel de la flore africaine en termes de plantes médicinales présente des perspectives intéressantes.

La médecine traditionnelle constitue sans doute une réponse complémentaire pour aborder les problèmes de chaîne des médicaments, accessibilité des médicaments de traitement alternatives et réduire l’impact des médicaments de qualité inférieurs et de faux médicaments.