Vers la création d’un Institut africain du pétrole au Congo

0
979

Le Congo travaille sur la création d’un Institut africain du pétrole à Pointe-Noire, c’est ce qu’avait annoncé le ministre des Hydrocarbures Bruno Itoua au mois de janvier dernier. Le sujet a été soulevé ce mardi 08 au cours de l’entretien qu’il a accordé ce mardi 8 février à l’ambassadeur de la République Bolivarienne du Venezuela au Congo Anibal Marquez Munoz.

Doter le Congo d’un Institut africain du pétrole dont la vocation sera de former les ingénieurs pétroliers venus de tout le continent et principalement ceux de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) la question a été abordé par le ministre Bruno Itoua et le diplomate vénézuélien Anibal Marquez Munoz.

En effet, la République du Venezuela qui dispose de la plus grande réserve de pétrole mondiale entend renforcer sa coopération avec la République du Congo dans ce secteur notamment avec la signature de plusieurs accords.

« Nous avons également eu l’occasion de partager avec le ministre Itoua des informations en rapport avec la première grande session mixte Congo-Venezuela que nous préparons la première quinzaine du mois de juin au Venezuela à laquelle une délégation du Congo fera le déplacement pour la signature de près de 5 accords », a déclaré Anibal Marquez Munoz. 

Avec la mise en œuvre de ce projet, le gouvernement congolais entend placer le renforcement des capacités au plus haut niveau de ses priorités en s’appuyant sur les expériences d’autres pays.

« Nous sommes déjà en discussion avec IFP (Institut français du Pétrole) School et IFP Training ainsi que deux autres partenaires pour concrétiser cela rapidement. Nous travaillons sur des termes de référence, le processus de mise en œuvre », avait indiqué Bruno Itoua interviewé par nos confrères de « La Tribune ».