Un poste de police érigé au sein d’un lycée de Brazzaville nord

0
701

Le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation, Jean Luc Mouthou, à procéder ce lundi 13 décembre à Brazzaville, à la remise des clés d’un bâtiment qui abritera un poste de police au sein d’un complexe d’enseignement de Brazzaville.

Accompagné par collègue de la Sécurité et de l’Ordre public, le ministre Raymond Zéphirin Mboulou, Jean Luc Mouthou a procédé à l’inauguration dudit bâtiment en présence des autorités administratives de l’arrondissement 6 Talangaï de Brazzaville.

Le complexe Antonio Agostinho Neto de Brazzaville qui regroupe en son sein deux lycées, un collège et une école primaire, a été à maintes reprises le théâtre d’affrontements violents entre apprenants. Des affrontements qui ont plusieurs fois tourné au drame, deux décès ont été déplorés en 2021.

C’est cet état de fait qui a conduit deux ministères à s’accorder sur une stratégie visant à favoriser le retour de la sécurité et l’ordre au sein de ces établissements d’enseignement qui s’affrontent régulièrement. Les deux administrations ont ainsi décidé de l’érection, au sein même du complexe, d’un poste de police.

« Ayant pris la mesure de la situation d’insécurité qui a prévalu, les mois passés, au complexe Antonio Agostinho Neto, nous avons décidé de construire ce poste de police pour y améliorer les conditions de sécurité et d’apprentissage » a indiqué Jean Luc Mouthou.

En juin dernier, le ministre de l’Enseignement préscolaire, primaire, secondaire et de l’Alphabétisation s’était rendu dans ces établissements pour rassurer les apprenants. Il avait également promis profiter de la période des vacances pour réunir les conditions de sécurité et de bon apprentissage au sein de ces écoles.

L’initiative devrait être élargie à d’autres établissements a indiqué Raymond Zéphirin Mboulou.