Transport aérien : TAAG Angola Airlines retourne à Brazzaville après plusieurs années d’interruption

0
1453

La compagnie nationale de transport aérien d’Angola va de nouveau desservir la capitale de la République du Congo dès le 5 juillet prochain, avec une fréquence de deux vols hebdomadaires.

TAAG Angola Airlines prépare son retour à l’aéroport international de Brazzaville. Après près de sept années d’interruption, la compagnie nationale aérienne d’Angola va relancer des vols directs entre Luanda et la capitale congolaise dès le 5 juillet prochain. Et c’est l’avion Dash 8-Q400 qui devrait être affrété pour opérer cette route à une fréquence de deux vols par semaine, indique aeroroutes.com. Le retour du transporteur angolais à Brazzaville cadre avec le plan d’expansion de son réseau africain qui vise à faire passer son trafic annuel de 1 à 3 millions de passagers d’ici 6 ans.

Doubler la flotte à 50 avions

Depuis l’année dernière en effet, la compagnie s’st engagée à renforcer sa flotte, dans le cadre de ce programme de croissance qui inclut notamment la réactivation de certaines liaisons interrompues il y a plusieurs années, comme Brazzaville. En près d’une année, le transporteur angolais a passé la commande de 19 appareils dont une quinzaine d’Airbus A220-300 et quatre Boeing 787 Dreamliner. Ces commandes s’inscrivent dans l’ambition du transporteur de doubler sa flotte, actuellement composée de 22 avions, pour la faire passer à au moins 50 unités d’ici 2027.

« Notre objectif est de nous associer aux meilleurs constructeurs mondiaux pour développer une flotte TAAG polyvalente, capable de répondre à différents types de vols. Le choix du Boeing 787 Dreamliner s’inscrit dans notre volonté de moderniser notre flotte avec des appareils modernes et performants qui répondent aux exigences de taille de chaque ligne d’exploitation », déclare Eduardo Fairen, le CEO de TAAG sur le site internet de la compagnie. « Nous sommes, ajoute-il, sur la bonne voie pour remplacer progressivement nos avions obsolètes et offrir à nos passagers une expérience de vol supérieure ».

A Brazzaville, TAAG Angola Airlines devra tout de même faire face à une rude concurrence. Plusieurs vols quotidiens relient la capitale congolaise avec non seulement les autres capitales de la Cemac, mais aussi celles de l’Europe, du Moyen-Orient et du continent, en direct ou avec correspondance. Parmi elles, RwandAir, Ethiopian Airlines, Royal Air Maroc, Air France et Air Côte d’Ivoire. Des compagnies qui se partagent le marché dans un contexte marqué par la baisse des trafics commerciaux au quatrième trimestre 2023 (T4 2023). Ainsi, au plan national, le nombre de passagers a baissé de 23,8%, passant de 230 000 personnes au troisième trimestre 2023, à 175 300 personnes le trimestre suivant. Les vols internationaux (1 844 vols) et régionaux (620 vols) ont respectivement transporté 97 800 (-13,6%) et 5 800 passagers (-23,7). Ce qui fait chuter le taux de personnes transportées sur l’ensemble des trafics à -20,5%, passant de 350 800 au T3 2024 à 278 900 passagers au T4 2023.