Sodomisé par les jeunes du quartier, un bébé noir entre la vie et la mort à Makabandilou

0
1582

Face à l’insécurité grandissante et récurrente à Brazzaville fomentée par des jeunes délinquants à cause du chômage, les populations ont décidé de se faire justice. Une suspicion sur une complicité entre les malfrats et les forces de l’ordre joue en faveur des victimes dont certains jeunes d’un secteur du quartier Makabandilou ayant choisi comme représailles, la sodomisation en groupe d’un bébé noir qui commettait une agression en compagnie de ses collègues qui ont pu prendre la fuite. Ce bandit serait entre la vie et la mort aux dernières nouvelles.

Œil pour œil ! Dent pour dent ! Cette loi du Talion a été bien appliquée par les jeunes de Makabandilou, au nord de Brazzaville, excédés des agressions des bébés noirs. La police étant soupçonnée de protéger ces jeunes bandits qui terrorisent les paisibles populations, ces dernières ont décidé de s’en passer et de résoudre à leur manière le problème.

L’un des bandits a eu la malchance de tomber dans leurs mains contrairement à ses collègues qui ont pu s’échapper, et il n’est pas évident que dans le futur qu’il reprenne service. Sans tergiverser, les jeunes du quartier ont décidé de punir ce bébé noir de la manière la plus humiliante en le sodomisant à tour de rôle.

On pouvait entendre les supplices du bandit acceptant toute punition sauf celle choisit par les jeunes en colère. Quelques heures avant, ce bandit en compagnie de trois de ses amis tentaient d’agresser une maman qui rentrait chez elle.

Filmé et les mains attachées, ce bébé noir a été sodomisé par une dizaine de jeunes à tour de rôle. Certains n’ont pas hésité à jouir sur sont visage.

Le bébé noir s’est évanoui et abandonné par les jeunes du quartier qui ne se sont fait aucun souci sur son état. La police a été appelée pour venir le récupérer.