Scandale : en pleine crise Covid-19, Sassou a dépensé plus de 18 milliards pour sa sécurité

0
1726

C’est un scandale national qui passe malheureusement sous silence alors de des milliers des Congolais vivent dans la précarité la plus totale. Denis Sassou Nguesso aurait alloué au tire des dépenses de sa sécurité personnelle quelques 18 milliards Cfa entre Janvier 2020 et Mars 2021. Cette somme aurait servi à l’achat de quelques équipements et à la paie des agents tant locaux qu’externes.

Une visite au CHU et dans le reste des hôpitaux du pays fera couler à toute personne pourvue d’humanisme. Il manque de tout dans ces structures sanitaires où les malades meurent comme des mouches. Depuis le rebut de la pandémie, la vie sociale des Congolais s’est détériorée de façon brutale sans que les pouvoirs publics ne fassent quelque chose.

Alors qu’il négocie un appuie financier du FMI et implore l’effacement de la dette qu’il a contractée et qui n’a rien servi au pays, Denis Sassou Nguesso, miraculeusement aurait alloué quelques 18 milliards Cfa au bon fonctionnement de se sécurité personnelle.

La DGSP que dirige le colonel Serge Oboa aurait vu ses caisses renflouées de ces milliards dans le seul but d’éviter à son patron un malheur. De cette somme, quelques équipements ultra sophistiqués auraient été commandés en Israël et Russie. Une autre partie aurait servi à rémunérer des agents étrangers installés à Brazzaville qui bossent avec la DGSP.

Entre temps, à Cuba, les étudiants Congolais alignent plus de 30 mois sans bourses, les retraités ont du mal à percevoir leurs pensions et les hôpitaux manquent de tout. Cette facilité de la présidence à disposer des fonds pour l’unique faveur de Sassou et son silence face aux multiples des Congolais relève d’un cynisme légendaire.

Une mission du FMI vient de quitter Brazzaville où les autorités ont fait savoir toutes les difficultés qu’elles éprouvent à assurer la bonne marche de l’État à cause de la pandémie et exigent compréhension de cette institution. Mais paradoxalement des milliards sortent de nulle part à des fins inutiles. Depuis qu’il est au pouvoir, Denis Sassou Nguesso n’a jamais été inquiété et dispose de 8000 miliciens à sa solde.

Pour une fois encore, le Congo avec Denis Sassou Nguesso à sa tête est en passe d’arnaquer le FMI et la banque mondiale.