Quand Mboulou, ministres et députés se réjouissent de l’humiliation de Elvis Okombi

0
1513




Le plus heureux du gouvernement est sans doute le ministre de l’intérieur, Raymond Zephirin Mboulou, ennemi déclaré du fou Elvis Digne Pona Ekolo qui ne s’est pas gêné de partager à ses collègues via Whatsapp le lavage à sec subi par le Mr qui ne peut vivre sans Sassou. Pour une fois dans le cercle du pouvoir, un têtu de la diaspora reçoit des fleurs. Palabre a su frapper la bonne cible. Même les éléments de la sécurité présidentielle ne font que réécouter cet échange musclé entre Pona Ekolo et Palabre. «  Muana ya Mokongo oyo aza na ba gros mots boyé ! A mélisi Elvis pema ! »




Ce qui indigne le plus les dignitaires du régime de Brazzaville est le fait que ce soit l’un des leurs qui ai pris son téléphone pour appeler Paris. « Mais, Elvis là croyait quoi!Qu’il pouvait intimider à distance ce têtu de la diaspora ? Heureusement il en a eu pour son compte ! » se félicite un ministre du gouvernement.




Il faut dire que beaucoup sont les dignitaires du pouvoir qui n’apprécient pas ce slogan qu’ils jugent trop osé et humiliant. DSN ou RIEN ! Le général à la retraite Jean Bénoit Moundélé Ngolo a toujours reproché à la jeunesse de ne pas jamais prendre leurs responsabilités et de servir de moutons aux anciens. Eux, dans la quarantaine s’étaient élevé avec les Diawara et consorts contre l’ordre établi et refusaient de se soumettre comme des moutons.




Même Denis Sassou Nguesso, de qui Elvis et sa bande de flatteurs disent DSN ou RIEN, n’a jamais fait pareil avec Massambat Debat ou Ngouabi. « C’est le résultat du chômage, du manque d’ambition professionnelle loin de la politique qui rend nos jeunes si idiots » renchéri un magistrat.

« C’est logique que Elvis Okombi se lance dans ce genre de bêtises, car sans la politique, il va souffrir…Il n’a jamais travaillé de sa vie se ce n’est grâce à la politique » explique un colonel de la garde républicaine qui s’éclate de rire en réécoutant les gros mots de Palabre.




Un éminent responsable du parlement n’a pas mâché les mots pour qualifier Elvis Okombi d’un opportuniste irresponsable qui aime porter les galons qu’il n’en a pas. Il rappelle aussi que ces députés qui pondent des slogans à la con ne proposent jamais rien au parlement et préfèrent se livrer en spectacle dans la rue.