Programme d’action du gouvernement : Anatole Collinet Makosso devant le Parlement ce 21 juin

Conformément à l’article 103 de la Constitution, le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso,  présente le 21 juin, devant l’Assemblée nationale, le Programme d’action du gouvernement (PAG) pour le quinquennat en cours.

L’appropriation du projet de société qui a permis au chef de l’Etat, Denis Sassou N’Guesso, d’être réélu pour un nouveau mandat, a été au cœur du 1er séminaire gouvernemental organisé du 14 au 19 juin à Kintélé. « En dressant les lignes directives de l’action gouvernementale qu’il nous plaira de présenter devant la représentation nationale, ce 21 juin, et en faisant une projection des actions majeures à réaliser par chaque département ministériel, notre gouvernement s’ouvre aux défis et aux batailles à mener, au moment où le futur nous fait signe maintenant », a déclaré le chef du gouvernement à la clôture du séminaire.

S’agissant des défis à relever, Anatole Collinet Makosso a cité la santé, la paix et la sécurité des populations ; la relance et la diversification de l’économie ; la mobilisation de ressources financières. A cela s’ajoutent la relance des négociations avec le Fonds monétaire international ; la lutte contre la corruption et l’amélioration du climat des affaires. « Tout ne sera ni facile, ni de tout repos face aux difficultés que traverse notre peuple. Tenons donc fermes, même lorsque nous croyons avoir tout surmonté. Le président de la République nous attend au résultat. Le peuple nous attend à l’ouvrage. Ne nous laissons pas distraire », a rappelé le Premier ministre.

Revenant sur les conclusions de ce genre de séminaire qui se tiendra tous les trois mois, il a indiqué que le but est de se maintenir en éveil face aux urgences de la population congolaise. Il s’agira également, a-t-il dit, de faire à chaque étape l’auto-évaluation des actions du gouvernement pour s’assurer que l’exécutif est au plus près des réalités des problèmes quotidiens de la population. L’objectif étant d’atteindre des résultats tangibles et d’impacter le vécu quotidien des Congolais. « L’approche de la gestion axée sur les résultats, une des thématiques développées au cours de ce séminaire, s’inscrit bien dans ce cadre pour nous permettre d’évaluer au titre des résultats, non seulement l’objectif mais aussi les effets et l’impact des actions et des politiques mises au service de la population », a conclu Anatole Collinet Makosso.

Notons qu’au terme de ce séminaire, plusieurs recommandations ont été formulées afin de relever les défis auxquels le pays est confronté.