Pointe-Noire : Comment la morgue escroque 250000 frs pour chaque cadavre de la Diaspora

0
1120

Mourir hors du Congo est devenu un péché pour les familles éprouvées qui doivent subir non seulement les tracasseries administratives pour rapatrier la dépouille, mais aussi la méchanceté et l’arnaque des agents de la morgue municipale de Pointe-Noire qui exigent le paiement d’une somme de 250000frs en concept des frais de location de la salle de recueillement de l’aéroport qui est pourtant facultatif. Des familles ignorant ce fait tombent facilement dans le piège de ses agents véreux.

La supercherie a été démasquée par une famille de Tié Tié ayant perdu leur fille en Turquie. La dépouille mortelle devrait obligatoirement être transférée à la morgue municipale de Pointe-Noire avant sa mise en bière le surlendemain. Après avoir payé les 175000frs correspondant aux frais de la morgue, les agents ont exigé aussi le paiement de 250000frs pour la salle de recueillement à l’arrivée du corps à l’aéroport.

Le père de la défunte fille qui est un agent municipal a tout de suite demandé à la morgue de brandir la loi qui oblige le recueillement à l’aéroport. Balbutiant dans leurs explications sous la menace d’une dénonciation à la police, les agents se sont vite débarrassés de cette famille encombrante pour leur magouille.

De nombreuses familles tombent dans cette arnaque des agents de la morgue de Pointe-Noire alors le recueillement à l’aéroport est facultatif.

Le business de la mort est devenue tellement florissante au Congo qu’une mafia bien structurée s’est créée entre les hôpitaux, la morgue et les cimetières privés.Au cimetière de Nanga par exemple, il est désormais obligé aux familles de s’acquitter de la somme de 350000 frs incluant le caveau et la tombe.

Les familles ne sont plus autorisées à construire les tombes de leur choix comme avant. Le pack est complet sauf au nouveau cimetière de Loango où il faut débourser néanmoins près d’un million pour un caveau.