Niger: libération de Salem Bazoum, fils du président déchu Bazoum

0
311

Au Niger, après plus de cinq mois de détention, le fils de l’ancien président Mohamed Bazoum – renversé par un coup d’État – a été libéré dans l’après-midi de ce lundi 8 janvier. Salem Bazoum, 22 ans, était retenu prisonnier au côté de son père, depuis le putsch de juillet 2023. Il est accusé de « complot ayant pour but de porter atteinte à l’autorité ou la sûreté de l’État ».

Salem Bazoum est libre de ses mouvements depuis 18h heure locale. Il a bénéficié d’une liberté provisoire du juge d’instruction du tribunal militaire de Niamey. Selon le ministre nigérien de la Justice, il s’est aussitôt envolé pour le Togo en compagnie du ministre togolais des Affaires étrangères, arrivé à Niamey, dans l’après-midi.

Le fils de l’ancien chef de l’État était, jusqu’à présent, retenu prisonnier dans le palais présidentiel aux côtés de ses parents. Ces derniers restent d’ailleurs détenus sous la surveillance de leur ancienne garde présidentielle. Il y a trois mois, les avocats de Salem Bazoum avaient déjà exigé sa libération, mettant en avant que ses droits étaient violés. Le tribunal de Grande instance de Niamey avait d’ailleurs ordonné sa libération immédiate, mais la junte au pouvoir avait interjeté appel. Elle l’avait maintenu en détention.

La junte entretemps a démarré, le 1er janvier, des concertations régionales – prélude à un dialogue national –  pour fixer notamment la durée précise de la transition.